Enes Kanter Freedom nominé pour le prix Nobel de la paix 2022

21 février 2022 Mis à jour: 21 février 2022
FONT BFONT SText size

L’électron libre de la NBA Enes Kanter Freedom, défenseur des droits de l’homme qui s’est exprimé pour sensibiliser le public au traitement réservé par la Chine communiste à sa population ouïghoure, au Tibet, à Taïwan et à Hong Kong, a été nominé pour le prix Nobel de la paix 2022.

La nomination, dont The Atlantic a rapporté la semaine dernière qu’elle avait été proposée par un membre du Parlement norvégien, a reçu le soutien de 30 lauréats du prix Nobel, ainsi que de sympathisants sur les médias sociaux.

« Je suis honoré et plein d’humilité en étant nominé pour le prix Nobel de la paix », a écrit Enes Kanter sur Twitter. « Parfois, prendre position est plus important que de toucher son prochain salaire. »

La majorité des messages laissés sous son post sont des félicitations, décrivant sa nomination comme « bien méritée ».

Le sénateur Rick Scott (Parti républicain-Floride) a écrit sur Twitter le 17 février : « Enes est un combattant intrépide pour les droits de l’homme et la liberté pour tous et je ne pourrais pas être plus fier de le voir nominé pour le prix Nobel. »

Chaussures d’Enes Kanter #13 des Boston Celtics au Toyota Center, le 24 octobre 2021 à Houston, Texas. (Photo par Carmen Mandato/Getty Images)

Le 16 février, le représentant David Valadao (Parti républicain-Californie) a déclaré qu’il était fier de soutenir les efforts d’Enes Kanter pour « faire prendre conscience des violations des droits de l’homme dans le monde ».

Enes Kanter s’est exprimé ouvertement sur les questions relatives aux droits de l’homme en Chine, qui font l’objet d’une censure persistante dans le pays. Il a également exhorté les athlètes à boycotter les Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Pékin, que le régime utilise comme un puissant outil de propagande pour améliorer son image internationale.

« Le gouvernement chinois ne représente pas les valeurs olympiques fondamentales d’excellence, de respect et d’amitié », a déclaré Enes Kanter lors d’une conférence de presse organisée par M. Scott au mois de janvier, évoquant la répression généralisée du régime chinois au Xinjiang, à Hong Kong et au Tibet, ses manœuvres d’intimidation à l’égard de Taïwan et sa répression à l’intérieur même de la Chine. « C’est une dictature brutale. »

Le 18 janvier, Yao Ming, ancien joueur de basket-ball de la NBA qui préside aujourd’hui l’Association chinoise de basket-ball, affiliée à l’État, a invité Enes Kanter à se rendre en Chine pour développer une « compréhension plus complète » de Pékin.

Le lendemain, Enes Kanter a répondu sur Twitter en demandant : « Me rejoindrez-vous pour visiter les camps de travail des esclaves ouïghours, le Tibet, HK et Taïwan ? … Faites-moi savoir si Xi Jinping est d’accord ! »

Le 10 février, Enes Kanter a été transféré aux Rockets de Houston. Cependant, quatre jours plus tard, les Rockets l’ont renvoyé.

« C’est scandaleux », a écrit Bill Browder, responsable de la campagne mondiale Magnitsky Justice, sur Twitter le 13 février. « Enes Kanter Freedom, le seul joueur de la NBA assez courageux pour dénoncer les atrocités commises par la Chine en matière de droits de l’homme est transféré des Celtics aux Rockets, puis immédiatement suspendu (c’est-à-dire licencié). Un précédent désastreux. »

Enes Kanter, qui a été élevé en Turquie, a changé son nom en Enes Kanter Freedom le 29 novembre 2021, le jour où il a prêté son serment de citoyenneté.

Contrairement à ce que l’on croit généralement, il n’existe pas de liste publique des candidats nominés pour l’année en cours. Certes, certains noms très connus font parfois l’objet de fuites, mais la liste des candidats éligibles pour une année n’est pas divulguée avant 50 ans – une restriction régie par les règlements du prix Nobel, selon NobelPrize.org.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé