Un emoji d’homme « enceint » dans la nouvelle mise à jour d’Apple

4 février 2022 Mis à jour: 4 février 2022
FONT BFONT SText size

La dernière mise à jour d’Apple inclut le dessin d’un homme « enceint » parmi la trentaine de nouveaux emojis ajoutés par l’entreprise, ce qui crée la polémique.

L’annonce en avait été faite l’été dernier. La nouvelle mise à jour d’Apple, iOS 15.4, sera disponible pour les smartphones dans les prochaines semaines. Il est déjà possible de l’utiliser en version bêta, précise Le Parisien.

Parmi la trentaine de nouveaux emojis proposés, dont plusieurs s’affichent en faveur des aspirations modernes progressistes et de la culture woke, l’un d’eux crée particulièrement la polémique : celui de l’homme « enceint », portant les mains sur son gros ventre, déclinable en six couleurs de peaux différentes.

« Les personnes de tout sexe peuvent être enceintes, maintenant, il y a des emojis pour représenter cela”, justifie le site spécialisé Emojipedia.

« Propagande de la théorie du genre »

La controverse a d’abord éclaté aux États‑Unis la semaine dernière, avant de s’importer en France, rapporte Le Figaro, dont la chroniqueuse Eugénie Bastié remarque que ce choix du nouvel emoji est « révélateur » de « l’alliance de l’inclusivité et du capitalisme, du woke et de la Silicon Valley ».

“C’est la propagande de la théorie du genre. C’est l’indifférenciation des sexes, c’est gommer le rapport hommes‑femmes”, lance de son côté l’essayiste Paul Melun, au micro de RMC.

Parmi les autres emojis faisant l’apologie de l’inclusivité qui ont été ajoutés, on trouve une icône représentant une « personne non genrée enceinte » ainsi qu’une « personne couronnée », elle aussi non genrée, qui prendra place auprès du roi et de la reine.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé