Effondrement du sol dans une station de métro d’une ville chinoise deux semaines après l’inspection

19 décembre 2019 Mis à jour: 19 décembre 2019
FONT BFONT SText size

Un effondrement soudain du sol s’est produit à l’extérieur de la station de métro Lucuo de Xiamen dans la soirée du 12 décembre. La route était très fréquentée et on a vu au moins quatre voitures tomber dans le gouffre. Les conduites d’eau souterraines se sont brisées, ce qui a provoqué l’inondation rapide du gouffre par les eaux boueuses et le déversement sur la plate-forme et les voies du métro.

L’effondrement s’est produit à 21 h 52, heure locale. Vers 23 heures, le métro de Xiamen a annoncé en ligne que le gouffre avait une superficie d’environ 500 mètres carrés et que tous les conducteurs à l’intérieur des véhicules avaient réussi à s’échapper.

Xiamen est une ville côtière de la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine. Parmi les villes de deuxième rang de la Chine, elle est considérée comme plus développée et plus riche que la plupart de ses pairs.

La station de métro Lucuo est relativement nouvelle. Elle est située sur la ligne 2 du métro de Xiamen, qui avait été inspectée et autorisée à fonctionner deux semaines avant l’incident. L’équipe d’inspection a affirmé que tous les aspects de la construction, y compris le génie civil, la mécanique et l’électricité, étaient satisfaisants.

M. Huang, un agent immobilier indépendant bien connu à Xiamen, a révélé dans son blog qu’il y a eu deux effondrements mineurs à cet endroit avant l’incident du 12 décembre. Dans les deux cas, lorsque des témoins ont appelé la ligne directe du maire de la ville pour signaler le problème, la personne qui s’occupait de la ligne directe leur a dit qu’il n’y avait pas lieu de s’en faire.

Il s’agit du troisième effondrement de terrain rapporté par les médias d’État chinois en décembre.

Le 1er décembre, un effondrement majeur du sol, également près d’une station de métro, s’est produit à Guangzhou. Un camion nettoyeur de rue et un scooter ont plongé dans le gouffre géant, piégeant trois personnes. Les autorités locales n’ont pas tenté de secourir les victimes. Au lieu de cela, trois heures plus tard, ils ont ordonné le remplissage du gouffre avec du béton de boue pour empêcher l’érosion des routes et ont fait preuve d’un mépris total pour ceux qui étaient piégés dans le trou et qui étaient peut-être encore vivants.

Deux jours plus tard, sur une autre grande artère de Guangzhou, le trottoir s’est soudainement effondré vers 18 heures, formant un gouffre d’environ 4 mètres carrés de superficie. Heureusement, aucun piéton n’est tombé ou n’a été blessé.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé