Les données électorales de Géorgie montrent que 24.658 votes Trump ont été retirés et que 12.173 autres sont passés à Biden

2 janvier 2021 Mis à jour: 9 avril 2021
FONT BFONT SText size

Les données de l’élection en Géorgie indiquent que 17 650 votes ont été inversés, passant du président américain Donald Trump au candidat démocrate à la présidence Joe Biden, ont déclaré mercredi des spécialistes des données lors d’une audition au Sénat de l’État.

Une équipe dirigée par Lynda McLaughlin, ainsi que les scientifiques Justin Mealey et Dave Lobue, ont présenté les résultats devant la sous-commission judiciaire du Sénat géorgien sur les élections.

M. Mealey a travaillé comme technicien en guerre électronique dans la marine américaine pendant neuf ans et demi et est un ancien contractuel de la Central Intelligence Agency (CIA) en tant qu’analyste de données et programmeur pour le Centre national de lutte contre le terrorisme. Il travaille actuellement pour l’un des « Quatre Grands » cabinets comptables en tant que programmeur.

M. Lobue est un spécialiste des données qui a plus de dix ans d’expérience dans plusieurs secteurs.

« Ce que nous voyons ici, c’est que nous avons en fait une fraude électorale que nous pouvons prouver, il y a eu une fraude dans l’élection en Géorgie, nous pouvons le prouver avec des données », a averti M. Mealey. « Le choix exprimé par les votes du peuple géorgien ne se reflète pas dans ce qui a été certifié par le secrétaire d’État. »

Selon leur analyse sur les données électorales de séries chronologiques, qui a été publiée en ligne dès le 24 décembre, les votes pour Trump ont diminué dans différents comtés au lieu d’augmenter comme c’est le cas normalement.

17 650 votes auraient ainsi été transférés de Trump à Biden.

Les chercheurs en statistiques disent que les données des séries chronologiques montrent que les votes du président Donald Trump ont diminué dans plusieurs comtés de Géorgie alors qu’ils devraient augmenter. (Capture d’écran)

L’équipe a déclaré que le changement s’est produit au niveau des comtés et qu’il était difficile à observer au niveau des États car les diminutions ont été compensées par des données exactes que d’autres comtés ont téléchargées simultanément.

Un « exemple clair de changement de vote » s’est produit dans le comté de DeKalb, ont-ils précisé.

À 21 h 11, heure locale, Trump avait reçu 29 391 votes, tandis que Biden en avait reçu 17 218 au même moment. Cependant, dans la mise à jour suivante, les votes de Trump sont devenus 17 218 alors que ceux de Biden sont passés à 29 391.

Dans ce seul cas, 12 173 votes ont été échangés, selon les scientifiques.

« Je tiens à préciser qu’à aucun moment d’un processus incrémental (d’ajout par palier) il est possible de diminuer le nombre de voix », a déclaré M. Lobue.

Les résultats de l’élection certifiés par l’État montrent que Trump a perdu la Géorgie de 12 670 voix. L’équipe de campagne de Trump continue de contester les résultats devant différents tribunaux.

L’équipe de McLaughlin n’a accusé aucun responsable de l’État, du comté ou des fabricants de machines à voter d’actes répréhensibles. Ils ont insisté sur le fait que leur analyse n’est pas partisane.

« L’analyse que nous allons examiner est purement scientifique, elle ne se base sur aucune affiliation politique rouge, bleue, gauche ou droite. L’objectif se concentre vraiment sur les chiffres, les données et les systèmes de réseaux de machines », a-t-il précisé.

Epoch Times ne peut pas vérifier l’allégation de manière indépendante.

Le bureau du secrétaire d’État géorgien n’a pas répondu à une demande de commentaire d’Epoch Times. Le secrétaire d’État Brad Raffensperger et son bureau ont nié avec véhémence qu’une fraude électorale systémique se soit produite lors des élections de novembre.

La procédure de dépouillement des bulletins de vote est remise en question

Les experts ont déclaré lors de l’audition de mercredi qu’ils pensaient que les inversions des votes auraient pu avoir lieu au cours du processus de dépouillement des bulletins de vote (RTR).

Epoch Times ne peut pas vérifier l’allégation de manière indépendante.

Selon les informations publiées sur le site web de Dominion Voting Systems, la Géorgie a utilisé les systèmes de vote de Dominion lors de l’élections de novembre.

Les employés des bureaux de vote peuvent rejeter ou valider les bulletins de vote pendant le processus de dépouillement des bulletins de vote. Dans une vidéo largement diffusée, un superviseur des élections dans le comté de Coffee a démontré comment le logiciel de vote de Dominion Voting Systems permet de modifier les votes par un processus « d’arbitrage ». Le processus permet à l’opérateur d’ajouter des marques de vote à un bulletin scanné ainsi que d’invalider les marques de vote déjà présentes sur le bulletin, a rapporté Epoch Times.

D’après une déclaration de Richard Barron, directeur du conseil d’élection et d’enregistrement du comté de Fulton, les évaluations des bulletins de vote ont eu lieu en majorité dans le comté le plus peuplé de la Géorgie (surnommée l’État de la Pêche).

« Il y a quelques instants, nous avons scanné 113 130 bulletins, et nous en avons validé un peu plus de 106000, soit [93,7 %] », dit-il dans une vidéo. « Les seuls bulletins de vote qui sont évalués le sont s’il y a une problème et que l’on n’est pas sûr de quelle manière l’ordinateur va pouvoir les lire. Le comité de révision des votes détermine alors l’intention de l’électeur. »

Cependant, les résultats non officiels qui ont été utilisés dans l’analyse par l’équipe de McLaughlin devraient être publiés après le processus d’arbitrage, selon un guide d’utilisation du Dominion sur le dépouillement et le compte-rendu (pdf) qui est disponible sur le site web du bureau du secrétaire d’État du Colorado.

Il est peu probable que cela entraîne une diminution des votes de Trump.

Il y a une étape appelée « audit » dans le processus de dépouillement des bulletins de vote après que les bulletins de vote sont validés et que les données sont publiées et envoyées au secrétaire d’État et aux médias. Il semble que des ajustements puissent encore être effectués si nécessaire après que les résultats non officiels ont été rendus publics au cours de l’étape de « vérification ».

Le manuel de l’utilisateur ne fournit pas d’informations détaillées sur les modifications spécifiques qui peuvent être apportées, le cas échéant, au cours du processus d’audit, notamment sur la possibilité d’ajouter ou de soustraire des bulletins de vote au cours de ce processus.

Élections américaines – Rassemblement du 6 janvier bloqué ?

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé