Pour 59€, vous pouvez devenir « co-châtelains » d’un château dans l’Oise

15 janvier 2022 Mis à jour: 15 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Ayant pour objectif de racheter le château privé de Boulogne-la-Grasse situé dans l’Oise, l’association Dartagnans a lancé une cagnotte en ligne pour laquelle les participants, moyennant 59 euros, peuvent devenir « co-châtelains » et obtenir certains privilèges.

En investissant 59 euros, vous pouvez devenir copropriétaire d’un château. C’est ce que propose la start-up Dartagnans, spécialisée dans les achats collectifs de châteaux. Son but : proposer à ses clients d’investir de petites sommes afin d’acquérir des châteaux à l’abandon et de les restaurer. Jusqu’à présent, ce concept a permis de sauver 3 monuments : le château de la Mothe Chandeniers dans la Vienne, le château fort de l’Ebaupinay dans les Deux-Sèvres) et le château de Vibrac en Charente, a rapporté Ouest-France.

Cette fois, il s’agit d’une bâtisse datant de la fin du 19e siècle, château privé de Boulogne-la-Grasse, situé dans l’Oise : « C’est un lieu magique et méconnu. Très peu de monde le connaissait avant qu’on lance l’opération il y a quelques semaines », a expliqué Romain Delaume, cofondateur de Dartagnans. En effet, pour ce faire, l’entreprise a lancé une cagnotte en ligne, avec pour espoir de récolter 500.000 euros. « Cette somme nous permettra d’acheter le lieu », a indiqué Romain Delaume.

Pour l’heure, la cagnotte a dépassé les 200.000 euros d’investissements. Un concept qui a déjà attiré près de 1800 contributeurs de 37 nationalités différentes. « Il y a beaucoup d’Américains, d’Européens mais aussi des Brésiliens et des Vietnamiens », a précisé Romain Delaume. Des contributeurs qui deviendront ainsi « co-châtelains » et obtiendront certains privilèges comme une entrée gratuite à vie, a rapporté Le Parisien.

Plus précisément, en plus d’une entrée gratuite à vie, chaque contributeur obtient un droit de vote aux assemblées générales pour les prises de décision. Et plus il investit dans le projet, plus il obtient des privilèges, comme « des invitations aux événements organisés par le château, des tarifs préférentiels pour la privatisation des lieux, des visites exclusives, etc », a indiqué Romain Delaume.

Pour lui, participer à ce projet, c’est investir dans une aventure humaine. « Pour ceux qui le souhaitent, c’est une occasion de réaliser quelque chose de très concret en participant directement à la restauration et la sauvegarde de notre patrimoine ». Les co-châtelains auront ainsi la possibilité de découvrir les trésors d’un site rempli d’histoire.

« Érigé à la fin du 19e siècle par un Belge fortuné, le château de Boulogne-la-Grasse a été réquisitionné lors de la Première Guerre mondiale avant de devenir un camp d’observation pour les Poilus. En 1915, la bâtisse a reçu la visite du président Raymond Poincaré et du maréchal Joffre. En 1918, le château a été bombardé lors d’une offensive allemande, passant aux mains de l’ennemi. L’armée française l’a finalement regagné en août 1918, quelques mois avant la fin des combats. Aujourd’hui, l’édifice s’étend sur plus de 3 hectares et ne cesse de se détériorer. Nous aimerions ouvrir le site au public à l’été 2022 mais il y a d’importants travaux à réaliser afin de le sécuriser. L’argent de la cagnotte servira aussi à cela », a expliqué Romain Delaume.

Actuellement, plusieurs axes de restauration ont été mis en place : « Le plus important est la consolidation des ruines, la remise en état des structures et le nettoyage de nombreuses mosaïques et fresques. Les chantiers sont à chaque fois des moments très humains. Personne ne se connaît mais on se retrouve tous en bottes et en salopette avec un objectif commun en tête. De nombreuses amitiés sont nées des précédents chantiers », a confié Romain Delaume, avant de conclure : « sans les volontaires, aucun projet ne pourrait se mettre en place ».

Une tâche colossale mais enrichissante attend donc les co-châtelains, qui jusqu’à présent n’hésitent pas à s’investir physiquement dans la restauration.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé