Des orangs-outans se lient d’amitié avec un groupe de loutres au zoo dans le cadre d’un programme d’enrichissement, les photos sont adorables

29 mai 2020 Mis à jour: 29 mai 2020
FONT BFONT SText size

Au zoo Pairi Daiza en Belgique, une petite famille d’orangs-outans s’est liée d’amitié avec un groupe de loutres à petite queue asiatiques qui nagent dans la rivière en serpentant à travers l’enclos des orangs-outans du zoo. Les photos prises de l’amitié naissante entre les deux espèces sont absolument adorables.

Mathieu Goedefroy, porte-parole du zoo Pairi Daiza, a expliqué dans une interview à CNN que les orangs-outans doivent être divertis et stimulés à tout moment, et qu’une partie du programme du zoo pour y parvenir consiste à permettre aux loutres de nager dans la voie d’eau de l’enclos.

Un orang-outan curieux rencontre de nouveaux amis au zoo de Pairi Daiza, en Belgique. (Caters News)

Ils « doivent être divertis, occupés, stimulés et tenus occupés mentalement, émotionnellement et physiquement à tout moment », a déclaré M. Goedefroy. Cela signifie qu’il faut permettre aux orangs-outans d’interagir socialement non seulement entre eux, mais aussi avec d’autres espèces, ce qui, dans ce cas, désigne les minuscules loutres à fourrure.

Mais alors que les deux espèces d’animaux très différentes pourraient simplement coexister, les loutres et les orangs-outans ont clairement décidé de se lier d’amitié.

« Les loutres aiment vraiment sortir de l’eau sur l’île des orangs-outans pour aller jouer avec leurs grands amis à fourrure », explique M. Goedefroy.

Un orang-outan curieux rencontre de nouveaux amis au zoo de Pairi Daiza, en Belgique. (Caters News)

Les photos prises sur la relation entre les loutres et les orangs-outans montrent la famille d’orangs-outans, composée d’Ujian, le père, âgé de 24 ans, de Sari, la mère, âgée de 15 ans, et de Berani, le fils, âgé de 3 ans, qui bavarde et joue avec les loutres, qui se rassemblent autour des primates avec enthousiasme pour ce qui semble être un bonjour sain. Les loutres semblent heureuses de courir vers leurs amis mammifères, bien plus grands, tandis que les orangs-outans ont l’air ravis d’avoir fait la connaissance avec tant de nouvelles créatures avec lesquelles ils peuvent interagir tout au long de la journée.

« Cela rend la vie plus amusante et intéressante pour les deux espèces animales, ce qui en fait une expérience très réussie », a-t-il déclaré.

Le fils Berani et le père Ujian, dit-il, ont « développé un lien très spécial avec leurs voisins ».

Les orangs-outans se divertissent également en participant à des jeux et des puzzles organisés dans le zoo, tous conçus pour les aider à stimuler et à enrichir leur développement intellectuel.

Un orang-outan curieux rencontre de nouveaux amis au zoo de Pairi Daiza, en Belgique. (Caters News)

Les orangs-outans ont vu leur population diminuer de façon drastique au cours du siècle dernier, en grande partie à cause de la destruction de leurs habitats destinés à l’industrie de l’huile de palme. L’huile de palme, qui est utilisée dans de nombreux produits, des shampoings aux rouges à lèvres en passant par les biscuits, est devenue un produit tellement coûteux pour l’agriculture que les propriétaires des plantations situées dans les zones où vivent les orangs-outans ont procédé à une déforestation massive pour planter davantage de palmiers à huile.

C’est pourquoi de nombreux orangs-outans maintenus en captivité font l’objet de soins attentifs pour que les défenseurs de la protection des animaux puissent favoriser la croissance de leur espèce.

(Caters News)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé