Des cardiologues renommés arrivent aux mêmes conclusions quant aux effets secondaires des vaccins Covid-19

Par John Leake & le Dr Peter A. McCullough
25 novembre 2022 Mis à jour: 25 novembre 2022
FONT BFONT SText size

« Le vaccin ARNm Covid a probablement joué un rôle important ou a été une cause principale d’arrêts cardiaques inattendus, de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux, d’arythmies cardiaques et d’insuffisance cardiaque depuis 2021… »

Le Dr Aseem Malhotra est un cardiologue britannique. C’est un des médecins les plus célèbres de Grande-Bretagne. En 2016, il a été désigné par le Sunday Times Debrett’s list comme une des personnalités les plus influentes dans le domaine de la science et de la médecine au Royaume-Uni, dans une liste qui comprenait le professeur Stephen Hawking. Le score Altmetric total (impact et portée) de ses publications dans des revues médicales depuis 2013 est supérieur à 10.000. C’est un des scores les plus élevés au monde pour un médecin clinicien à cette époque.

Aux premiers jours du déploiement des vaccins Covid-19 en Grande-Bretagne, il a préconisé les injections pour le grand public. Cependant, en juillet 2021, il a vécu une perte personnelle terrible qui l’a amené à réévaluer les injections, à savoir la mort soudaine et inattendue de son père de 73 ans. La mort de son père n’avait aucune raison d’être. Il savait, pour l’avoir examiné personnellement que sa santé générale, et sa santé cardiaque en particulier, étaient excellentes. C’est un point qu’il a tenu à éclaircir dans une interview récente :

« Les résultats de son autopsie m’ont vraiment choqué. Il y avait deux obstructions graves dans ses artères coronaires, ce qui n’avait aucun sens avec tout ce que je sais, à la fois en tant que cardiologue – quelqu’un qui a une expertise dans ce domaine particulier – mais aussi en connaissant intimement le style de vie de mon père et sa santé. Peu de temps après, des chiffres ont commencé à émerger, indiquant un lien possible entre le vaccin à ARNm et l’augmentation du risque de crise cardiaque par un mécanisme d’augmentation de l’inflammation autour des artères coronaires. Mais en plus de cela, j’ai été contacté par un lanceur d’alerte d’une université très prestigieuse du Royaume-Uni, lui-même cardiologue, qui m’a expliqué qu’une recherche similaire avait été menée dans son département, et que ces chercheurs avaient décidé d’étouffer l’affaire parce qu’ils craignaient de perdre les financements de l’industrie pharmaceutique. Mais cela ne s’arrête pas là. J’ai alors commencé à examiner les données au Royaume-Uni pour voir s’il y avait eu une augmentation des arrêts cardiaques. Mon père a subi un arrêt cardiaque et une mort cardiaque subite à la maison. Y avait-il eu un changement au Royaume-Uni depuis le lancement du vaccin ? Et là encore, les résultats ont été très clairs. Il y a eu 14.000 arrêts cardiaques extra-hospitaliers de plus en 2021 par rapport à 2020. »

Plus le Dr Malhotra se penchait sur la question, plus il ressentait la même inquiétude quant à la sécurité des vaccins à ARNm que le Dr Peter McCullough depuis le printemps 2021. L’incidence alarmante de décès soudains et inattendus au cours de la seconde moitié de 2021 et des huit premiers mois de 2022, en particulier chez les jeunes et les personnes en bonne santé, a renforcé sa grande inquiétude et ses soupçons.

En septembre 2022, après une enquête approfondie sur un nombre de données toujours plus important, il est arrivé à sa conclusion :

« Jusqu’à preuve du contraire, le vaccin à ARNm Covid a probablement joué un rôle important ou a été une cause principale d’arrêts cardiaques inattendus, de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux, d’arythmies cardiaques et d’insuffisance cardiaque depuis 2021. »

Sa conclusion, y compris sa formulation verbale précise, était identique à la conclusion du Dr Peter McCullough. Les deux médecins ont fini par entrer en contact pour comparer leurs notes, mais leurs conclusions étaient fondées sur leurs propres enquêtes indépendantes, avant qu’ils ne se parlent.

Récemment, la Vaccine Safety Research Foundation a produit un court documentaire vidéo intitulé Until Proven Otherwise [Jusqu’à preuve du contraire]. Le film porte sur les conclusions concordantes de ces deux éminents cardiologues. Ce film est incontournable, il faut le voir, il faut le partager.

Republié depuis le Substack de l’auteur

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles d’Epoch Times.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé