Des artistes sculptent de vieilles boîtes en carton pour réaliser des portraits de lions dans une étreinte amoureuse, ils sont grandeur nature et d’un réalisme saisissant

27 juin 2022 Mis à jour: 27 juin 2022
FONT BFONT SText size

Deux artistes aux idées folles sur les matériaux qu’ils utilisent sculptent des animaux aussi magnifiques qu’impressionnants.

Le portrait d’un couple de lions dans une étreinte amoureuse, d’un réalisme saisissant, est rendu avec une telle élégance et une telle finesse qu’il est difficile de croire qu’ils sont faits de vieux cartons d’emballage usagés.

Cette juxtaposition étrange et déconcertante entre l’art et le support choisi par les artistes ‑ ce que la plupart des gens considéreraient comme des déchets ‑ a une raison logique,  profonde.

Pour les artistes new‑yorkais Sue Beatrice et Andy Gertler, c’est tout à fait logique. La meilleure façon de rendre hommage à la nature, c’est de redonner une seconde vie à des matériaux destinés à la détruire, les déchets, pour représenter sa majesté. C’est le recyclage dans toute sa splendeur. L’art qui dialogue avec son environnement.

(Avec l’aimable autorisation d’Andy Gertler et Sue Beatrice)

En entrevue pour Epoch Times, les sculpteurs expliquent que leur œuvre s’efforce d’établir un « lien entre la fragilité des espèces et les limites des ressources naturelles ».

Le carton permet de combiner flexibilité et résistance, ainsi qu’une variété d’épaisseurs et de textures, ce qui est utile pour donner aux lions leur aspect réaliste.

« Nous utilisons une grande variété de boîtes, à la fois en simple épaisseur et en carton ondulé, ainsi que des sacs en papier brun », précisent‑ils. « Différentes épaisseurs sont utiles, les sections les plus solides étant utilisées comme supports intérieurs et les pièces les plus pliables pour former des courbes telles que la musculature des animaux. Nous essayons de faire en sorte que les pièces que nous utilisons soient de couleur très proche pour un aspect plus cohérent. »

Pour combiner les pièces, ils utilisent des pistolets à colle chaude et une méthode consistant à découper et à assembler le carton comme un puzzle, ce qui le rend assez solide. Pour la fourrure, ils utilisent des milliers de petits morceaux de papier simplement fixés avec de la colle.

(Avec l’aimable autorisation d’Andy Gertler et Sue Beatrice)

Les deux lions sont également d’un réalisme saisissant. Les artistes étant tous deux sculpteurs de profession ne sont pas étrangers à l’étude de l’anatomie. Mme Beatrice a travaillé pour un fabricant de jouets, et pour Disney, tandis que M. Gertler dirige une entreprise de sculpture sur sable et a également sculpté sur glace pour le Guinness.

Ils expliquent comment ils ont pu reproduire l’anatomie des lions avec une telle précision :

« À l’intérieur de chacun des lions se trouve un crâne précis formé à partir de vues latérales et supérieures. Nous voulions travailler en taille réelle, nous avons donc fait des recherches sur la taille des crânes et nous sommes partis de là. »

« Le réalisme est une chose que nous recherchons toujours. Nous faisons beaucoup de recherches sur l’anatomie et les mouvements d’un animal avant de le sculpter. »

Mais l’inspiration derrière ces lions affectueux est plus profonde que la surface en carton et la colle dont ils sont faits.

« Nous avons regardé de merveilleuses vidéos qui montraient à quel point les lions pouvaient être affectueux au sein d’une meute et cela a conduit à cette pose touchante », poursuivent les artistes.

(Avec l’aimable autorisation d’Andy Gertler et Sue Beatrice)

Cet hommage félin à la nature est en fait le premier d’une série de portraits d’animaux africains qui sont destinés à faire un jour partie d’une exposition itinérante, ou qui iront peut‑être dans une galerie.

« Nous créons actuellement un éléphanteau grandeur nature et nous avons des projets pour de nombreuses autres pièces. Il y a 10 à 12 modèles que nous espérons ajouter. Ce seront tous des animaux qui sont menacés ou en voie de disparition. Cette première série sera constituée d’animaux africains. »

Entre‑temps, les lions sont devenus viraux sur Facebook, et des amateurs de tous les horizons ont questionné le duo d’artiste sur comment ils avaient réussi à obtenir un tel résultat. Pour tout soutien, il est possible de consulter leur page Patreon.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé