Découvertes macabres en Sibérie : 54 mains coupées dans un sac plastique

Sur une petite île du fleuve Amour, près de la frontière avec la Chine, la police russe ouvre une enquête après avoir découvert en Sibérie, un sac contenant 54 mains humaines.

Selon The Siberian Times, la découverte d’une première main aurait déclenché les recherches, avant que 27 autres paires soient mises au jour, à quelques kilomètres de la ville de Khabarovsk.

C’est un vrai casse-tête pour les enquêteurs et le mystère demeure.  Ils se demandent à qui ont pu appartenir ces membres coupés regroupées par paires, même si des empreintes digitales ont pu être relevées sur l’une des mains.

A qui ces mains appartiennent-elles? Pourquoi ont-elles été coupées?

Est-ce des punitions pour vol, ou bien des amputations en série, des exercices pour les étudiants en médecine, crash d’avion ? Pour répondre à toutes ces questions, les enquêteurs ne disposent pour le moment que d’un seul indice : les bandages et des protections en plastique pour les chaussures retrouvés près du sac qui contenait les mains.

Un espoir pour des familles

Au Canada depuis 2007, des pieds encore dans des chaussures de sport échouent sur la plage. Un de ces pied avait été  retrouvé sur l’île de Vancouver, côté canadien, rapporté le Washington Post.

Les médias canadiens insistent sur des coïncidences mystérieuses. Les pieds ont tous été retrouvés dans des chaussures de sport, cinq d’entre eux appartenaient à des hommes et trois étaient de taille 46.

Chaque affaire fait l’objet d’une enquête spécifique, mais la police fédérale coordonne le tout pour déterminer un possible lien entre les dossiers et le mystère reste entier sur leur origine.

Des milliers de disparus

Il y a environ 2.400 cas de personnes disparues dans cette région et ces découvertes redonne parfois espoir à des familles. En apprenant la nouvelle, Sally Feast a tout de suite pensé à la mort de son frère et de quatre autres personnes dans un crash en 2005. « C’est peut-être son pied, peut-être pas. On veut juste faire notre deuil », a-t-elle expliqué à Washington Post.

Susan Allen, une professeur en sciences de l’océan à l’Université de Colombie-Britannique, explique que les courants du détroit de Géorgie, où toutes les découvertes ont eu lieu, sont complexes et ne permettent pas de déterminer facilement l’origine des pieds, même si elle estime que la solution est très probablement locale.

Un article publié dans le Pacific Standard en 2015 apporte une réponse plus simple. D’après les scientifiques, lorsqu’un corps est ballotté en mer, les articulations du poignet et des chevilles sont les premières à se détacher. Les pieds pourraient donc appartenir à des personnes qui se sont simplement noyées.

La Gendarmerie Royale du Canada (GRC) n’a trouvé aucune preuve d’amputation. Les pieds se seraient détachés des corps selon un processus naturel appelé désarticulation.

 

 

 

 
 
 
 

Mondial: Allusions au Kosovo et Tribunal pénal international, quand Serbie-Suisse dérape…

Mondial: Allusions au Kosovo et Tribunal pénal international, quand Serbie-Suisse dérape…
Ça n'aurait dû être qu'un match du Mondial-2018, mais entre des célébrations de buts pro-Kosovo et une référence ...
LIRE LA SUITE
 

Immigration et terrorisme : les deux plus grandes inquiétudes des Européens

Immigration et terrorisme : les deux plus grandes inquiétudes des Européens
Un nouveau sondage révèle que le terrorisme et l'immigration sont les plus grandes inquiétudes exprimées par les citoyens ...
LIRE LA SUITE
 

L’esprit de 1968 et son héritage

L’esprit de 1968 et son héritage
Faut-il y voir l'ancienne conception "Panem et circenses" (Du pain et des jeux) ? Le pendule peut-il revenir ...
LIRE LA SUITE
 

L’alcoolisme l’empêchait de réaliser son rêve – maintenant il partage sa passion avec le monde entier

L’alcoolisme l’empêchait de réaliser son rêve – maintenant il partage sa passion avec le monde entier
Toute création qui en vaut la peine commence par un rêve. D'où proviennent les compositions de Frédéric Chopin, ...
LIRE LA SUITE