Dans l’Eure, inauguration d’une maison partagée pour les seniors

30 novembre 2022 Mis à jour: 30 novembre 2022
FONT BFONT SText size

A Mesnil-en-Ouche (Eure), une maison partagée de colocation pour seniors a été inaugurée le 18 novembre.

Et si la colocation constituait une alternative à l’Ehpad ?

À la Barre-en-Ouche, ville déléguée de Mesnil-en-Ouche (Eure), après plusieurs semaines de travaux d’aménagement et de rajeunissement, une maison partagée pour seniors a été inaugurée vendredi 18 novembre, rapporte Actu.fr

C’est l’entreprise d’économie sociale et solidaire (ESS) CetteFamille, qui est à l’origine du projet qui pourra accueillir jusqu’à 8 seniors en perte d’autonomie ou souffrant de solitude.

« La vocation de CetteFamille est d’accompagner le vieillissement de la population par une meilleure prise en charge de la dépendance, et le développement d’alternatives adaptées et humaines aux enjeux de demain », explique Paul-Alexis Racine-Jourdren, le président de CetteFamille.

Leur concept est simple et vise surtout le milieu rural qui connaît aussi un vieillissement accéléré: louer ou racheter des grandes maisons qui sont ensuite aménagées pour le confort des futurs résidents en perte d’autonomie. Actuellement en France, 88 résidents vivent dans l’une des 10 maisons gérées par CetteFamille, rapporte Le Parisien.

La villa est située dans le bourg, proche des commerces et dispose d’espaces communs où les résidents peuvent se retrouver librement pour échanger, lire, coudre, regarder la télévision ou encore pratiquer des jeux de société. Chaque résident dispose, à l’étage, d’une chambre qu’il peut aménager à sa guise avec ses propres meubles.

Ce sont aussi les résidents qui sélectionnent les menus de la semaine et peuvent aussi accompagner la responsable au marché tout proche pour faire les courses.

En bref, il n’y a pas d’obligation, chacun peut vaquer à ses occupations, un potager est même mis à leur disposition, aménagé à leur hauteur, pour ceux qui souhaitent jardiner, mais aussi pour avoir le plaisir de manger ce qu’ils produisent.

Des auxiliaires de vie présents à toute heure

Afin d’accompagner ces seniors qui connaissent une perte d’autonomie sans pathologie lourde, des auxiliaires de vie sont présents 24H sur 24 pour faire le ménage, la cuisine et aider les résidents dans leur quotidien.

« Cette cohabitation est une alternative à la maison de retraite quand la perte d’autonomie empêche de vivre seul à la maison mais sans nécessité d’un environnement médicalisé », précise Arthur Jacquin, responsable des ouvertures chez CetteFamille.

Florent Ury, directeur qualité chez CetteFamille, précise que la maison partagée bénéficie d’un partenariat avec l’Union Nationale de l’Aide des soins et des services à domicile (UNA) Pays d’Ouche, d’Auge et d’Argentan, permettant de pallier rapidement aux absences éventuelles du personnel.

Face à la demande, l’entreprise devrait ouvrir pas moins de 30 nouvelles maisons de colocation d’ici l’année 2023.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé