Damien Abad fait son retour sur les bancs de l’Assemblée nationale

27 juillet 2022 Mis à jour: 27 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Visé par des accusations de viols, l’ex-ministre Damien Abad est revenu depuis le 25 juillet sur les bancs de l’Assemblée nationale, où il siège dans la majorité.

Sorti du gouvernement début juillet, le député de l’Ain apparenté au groupe de La République En Marche (LREM) était présent mardi pour la séance des questions au gouvernement.

« Aujourd’hui (lundi) à l’Assemblée nationale pour le débat sur le projet de budget rectificatif », avait-il tweeté la veille.

Plaintes pour viol

L’ancien chef des députés LR (Les Républicains) avait été nommé en mai ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, prise du Président Emmanuel Macron à droite. Mais dès le lendemain de sa nomination, Mediapart relayait des accusations à son encontre de viols, datant de 2010 et 2011. Les plaintes furent classées en 2012 puis 2017.

Fin juin, une plainte était cependant une nouvelle fois déposée avec, à la clef, l’ouverture d’une enquête préliminaire pour tentative de viol.

Damien Abad, réélu député de l’Ain le 19 juin pour un troisième mandat, affirme que les accusations qui l’ont conduit à quitter le gouvernement sont des « calomnies ignobles », ainsi qu’une « redoutable arme politique dans les mains d’esprits malveillants ».

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé