Covid: les Pays-Bas imposent un test aux voyageurs venant de Chine

6 janvier 2023 Mis à jour: 6 janvier 2023
FONT BFONT SText size

Les voyageurs en provenance de Chine vont devoir présenter un test négatif au Covid-19 pour entrer aux Pays-Bas en raison de la flambée de cas dans ce pays, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

La mesure entrera en vigueur à partir du 10 janvier et suit les conseils de l’Union européenne (UE), a précisé le ministère dans un communiqué.

« Je pense qu’il est important que nous prenions des mesures de voyage dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 au niveau européen », a affirmé le ministre néerlandais de la Santé, Ernst Kuipers, cité dans le communiqué.

L’UE a vivement encouragé cette semaine ses Etats membres à imposer un dépistage réalisé en Chine avant le vol et encouragé les Vingt-Sept à compléter le test négatif par des « tests aléatoires » à l’arrivée sur le sol européen.

Le gouvernement néerlandais conseille par ailleurs « fortement » dès vendredi le port d’un masque médical sur les vols à destination et en provenance de Chine.

« Et le gouvernement étudie les possibilités d’analyser les eaux usées des toilettes des avions en provenance de Chine pour les mutations virales », a ajouté le ministère.

L’aéroport d’Amsterdam-Schiphol est l’un des plus grands aéroports européens, un hub où se font de nombreux transferts intercontinentaux.

La Chine fait face à une vague de contaminations sans précédent depuis trois ans.

Par précaution, plusieurs pays dont les Etats-Unis, le Japon, la France et l’Allemagne ont déjà décrété des mesures identiques.

Pékin avait condamné mardi l’imposition de tests Covid par certains pays, les jugeant « inacceptables » et menaçant de « contre-mesures ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé