Covid-19 : Élisabeth Borne recommande le masque dans les lieux clos et « de promiscuité »

29 juin 2022 Mis à jour: 29 juin 2022
FONT BFONT SText size

Élisabeth Borne a demandé le 28 juin aux préfets et autorités sanitaires d’encourager le port du masque « dans les lieux de promiscuité » et « espaces clos », en particulier « les transports en commun ».

La Première ministre, qui a réuni en visioconférence mardi préfets de départements et directeurs des agences régionales de santé, a repris plusieurs des préconisations effectuées lundi par la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon.

Face au regain du Covid-19, Élisabeth Borne a appelé à « amplifier les messages de prévention« , avec comme consignes de « se laver fréquemment les mains », « aérer régulièrement les espaces clos », « porter un masque dans les lieux de promiscuité, les espaces clos et en particulier les transports en commun en période d’affluence » et « se tester dès les premiers symptômes et s’isoler immédiatement en cas de positivité ».

Des « recommandations », sans « caractère obligatoire »

Des « recommandations », sans « caractère obligatoire » mais qui interviennent alors que le taux d’incidence de l’épidémie « a doublé en une semaine sur la quasi-totalité du territoire métropolitain et dans l’ensemble des classes d’âge de la population », a souligné Matignon.

L’exécutif travaille sur un nouveau projet de loi, qui doit être présenté et examiné en juillet, visant à maintenir « un dispositif de veille et de sécurité sanitaire » jusqu’en mars 2023.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé