Coronavirus : le Danemark abandonne le vaccin d’AstraZeneca, une première en Europe

14 avril 2021 Mis à jour: 14 avril 2021
FONT BFONT SText size

C’est confirmé. Le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca contre le virus du Covid-19 causé par le PCC (Parti communiste chinois) à cause de ses effets secondaires « rares » mais « graves », faisant du pays scandinave le premier à l’abandonner en Europe. 

Malgré les avis du régulateur européen et de l’OMS favorables à son usage, « la campagne de vaccination au Danemark continue sans le vaccin d’AstraZeneca », a indiqué ce 14 avril le directeur de l’Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, lors d’une conférence de presse.

Les quelque 150.000 personnes qui ont reçu une dose du sérum vont se voir proposer un autre vaccin pour leur seconde dose, selon les autorités. Le 11 mars dernier, le Danemark était déjà le premier pays en Europe à avoir suspendu complètement l’utilisation du vaccin  après des rapports décrivant des cas exceptionnels de caillots sanguins, combinés à un faible taux de plaquettes et à des saignements. Parmi les injections du vaccin AstraZeneca réalisées, deux cas de thrombose grave–dont un mortel– avaient été relevés au Danemark chez des personnes jusqu’alors en bonne santé.

La France reste fidèle à l’AstraZeneca 

En France la vaccination avec le vaccin AstraZeneca se poursuit, en qui le gouvernement dit lui accorder toute sa « confiance ».

« Je peux comprendre parfaitement que des Français se posent des questions dans ce contexte-là (…). Nous avons confiance dans le vaccin AstraZeneca (…). Il y a effectivement quelques cas de thrombose qui ont été détectés comme des effets indésirables graves. Ils sont rarissimes et ils sont infiniment moins importants que la protection que confère ce vaccin. Il est évidemment très important que ce vaccin continue à se déployer », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé