Contrôler vos pensées n’est pas impossible

Il est préférable de contrôler les pensées dont nous sommes conscients que de subir leurs conséquences
6 janvier 2020 Mis à jour: 6 janvier 2020
FONT BFONT SText size

Cet article porte sur les bienfaits mentaux et émotionnels qu’il y a à essayer de contrôler ses pensées lorsqu’on est confronté aux défis de la vie. Cependant, lorsque cette occasion se présente, les gens disent parfois qu’il est trop difficile de contrôler leurs pensées. Ils peuvent même abandonner de continuer d’essayer.

Souvent, lorsque cela se produit, ils veulent dire que certains de leurs défis sont trop bouleversants et qu’essayer de contrôler ce qu’ils pensent ne résoudra pas leurs problèmes. Par conséquent, il ne voient pas l’utilité d’essayer. Ils affirment que certaines pensées sont impossibles à contrôler. Selon eux, les pensées surgissent sans crier gare dans leur tête, ou ils ne peuvent s’empêcher de poser des jugements précoces face aux questions qui sont très importantes pour eux.

Barry Gordon, professeur de neurologie à l’école de médecine de l’Université Johns Hopkins, a suggéré un jour que non seulement il est difficile de contrôler vos pensées, mais que vous n’êtes peut-être pas conscient de la plupart des pensées qui vous traversent l’esprit. Mais, dit-il aussi, vous pouvez toujours exercer un contrôle sur les pensées dont vous êtes conscient en dirigeant votre attention vers elles, comme si vous les illuminiez.

Bill Petit, un ancien psychiatre de l’université de Virginie-Occidentale, a fait une suggestion similaire. Essayez de voir le flux constant de vos pensées comme un mélange hétérogène de nourriture. Vous avez la possibilité de choisir une pensée qui va vous servir. Sinon, si vous ne vous en souciez pas ou si vous n’y prêtez pas attention, vous risquez de permettre à une pensée qui vous est nuisible de vous habiter.

Certaines personnes peuvent suggérer que vous avez la responsabilité de choisir vos pensées. Des psychologues réputés tels que Martin Seligman et Chris Peterson sont parmi ceux qui soutiennent la découverte que les pensées engendrent des émotions et que les pensées sont fondamentales pour notre motivation et notre performance.

En fait, les domaines relativement nouveaux de la psychologie positive, de la pleine conscience et de la régulation émotionnelle sont basés en partie sur la compréhension du pouvoir et de l’importance de surveiller nos pensées et de créer des émotions positives.

Il est vrai que contrôler ce que vous pensez ne paiera pas les factures quand vous n’avez pas de travail. Il ne mettra pas non plus fin à une hypothèque sur une maison, ni ne ramènera un être cher à la vie. Mais le contrôle de vos pensées conscientes, dit la psychologue Susan Folkman, vous donnera une plus grande résilience et la capacité de mieux faire face aux difficultés et à la détresse, et vous aidera à vous en sortir.

« Derrière chaque état émotionnel perturbé se cache une pensée négative qui le déclenche. » (nhilbanda/Pixabay)

Selon le psychologue Jeffrey Nevid, il est important de comprendre que « derrière chaque état émotionnel perturbé se cache une pensée négative qui le déclenche ». Il a également dit que les gens sont plus conscients de leurs sentiments que des pensées qui les ont créés. Ils ne font pas le lien entre leurs pensées et les émotions qui en résultent, ce qui nous amène à une autre raison pour laquelle il peut être difficile de contrôler vos pensées.

Notre société accorde une priorité à apprendre aux gens à penser afin qu’ils puissent développer des compétences solides pour leur profession ; penser comme un médecin, un ingénieur, un chef, un professeur d’école, etc. Mais ce n’était pas une priorité d’enseigner aux gens comment penser pour développer leurs compétences générales, ou comment penser pour qu’ils puissent maintenir leur stabilité émotionnelle.

Ce n’est qu’au cours des 20 dernières années que les éducateurs ont reconnu que les compétences personnelles sont peut-être les plus difficiles et les plus importantes à développer. Nous avons enfin commencé à considérer la pensée comme une compétence fondamentale qui peut être développée par l’entraînement à la pleine conscience.

Les anciens sages et philosophes ont guidé les gens sur la façon de mieux contrôler leur esprit. Un programme moderne pour cette formation a été élaboré sur la base de décennies de recherche médicale par John Kabat-Zinn, MD, créateur de la Clinique de réduction du stress et du Centre de soins complets en médecine, soins de santé et société à la faculté de médecine de l’université du Massachusetts.

L’entraînement à la pleine conscience est conçu pour vous aider à gérer le stress et à éviter la création involontaire d’émotions non désirées. Apprenez à prêter attention à vos pensées conscientes, à rester impartial dans votre pensée et à accepter les défis de la vie. La maîtrise de ces compétences nécessite une pratique quotidienne avec des exercices simples mais efficaces.

Mais quelle que soit l’attention que la « révolution de l’attention totale » a reçu ces dernières années, tout le monde ne se soucie pas de cette question. Même ceux qui s’inscrivent à des cours de soins complets s’ennuient souvent et beaucoup ne terminent jamais le régime complet d’exercices de huit semaines.

Les gens supposent que parce qu’ils peuvent penser, il ne sert à rien de dépenser du temps ou de l’argent pour perfectionner leur façon de penser. Au fur et à mesure que leur vie évolue, ces personnes non formées peuvent même insister sur le fait qu’il est trop difficile de contrôler leurs pensées. Elles prennent l’habitude de blâmer leur situation ou d’autres personnes pour ce qu’ils ressentent, sans se rendre compte que ce sont leurs pensées non supervisées qui sont responsables.

Vous pouvez corriger une émotion non désirée en pensant intentionnellement à la remplacer. (NRThaele/Pixabay)

Dans mon travail d’éducation des demandeurs d’emploi découragés et des employés insatisfaits, j’ai essayé d’aider les gens qui veulent développer de meilleures habitudes de pensée. Je ne les laisse pas penser à quel point il peut être difficile de contrôler leur pensée, surtout quand ils ont déjà assez de problèmes dans leur esprit. Le but est de leur donner de l’espoir en renforçant leur détermination et leur autonomie pour contrôler les pensées qu’ils peuvent.

Pour illustrer le tout, considérez ces deux citations d’inventeurs qui ont contribué à rendre notre vie plus confortable en contrôlant leurs pensées. La première est celle de Henry Ford, qui a dit : « Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison. »

Apparemment, Henry Ford a compris quelque chose sur la motivation avant que les scientifiques puissent le confirmer. Comme nous l’avons mentionné plus haut, vos pensées ne reflètent pas seulement vos intentions, mais créent les émotions qui vous motivent à les réaliser. Donc, si vous pensez qu’il est trop difficile de contrôler vos pensées, vous n’essaierez pas parce vous manquerez de motivation. Mais si vous pensez pouvoir contrôler vos pensées, il est plus probable que cela vous motive à le faire.

Par conséquent, les deux pensées sont correctes et le choix vous appartient. Pour le bien de votre santé mentale et de votre motivation personnelle, cessez de penser aux difficultés de ce que vous « ne pouvez pas faire » pour contrôler vos pensées et concentrez-vous sur les possibilités de ce que vous « pouvez faire », comme l’a fait l’homme qui a inventé le vol motorisé.

En ce qui concerne le scepticisme et les défis associés au vol motorisé, Orville Wright a déclaré : « Si nous nous en tenions à penser que ce qui est accepté comme vrai est en fait vrai, alors il y aurait peu d’espoir de progrès. »

N’acceptez pas comme vraie l’idée dépassée que vos défis provoquent vos émotions ou que vos pensées sont trop difficiles à contrôler. Avec un peu d’étude et de pratique, vous pouvez contrôler certaines de vos pensées conscientes pour vous aider à réguler les émotions qu’elles créent. À tout le moins, vous pouvez corriger une émotion indésirable en pensant intentionnellement à la remplacer. Cette capacité innée est vraiment un don que nous avons, et nous devons l’utiliser.

Ces deux inventeurs pionniers ont réussi parce qu’ils n’ont pas laissé leurs défis leur dicter leurs pensées ou affaiblir leur détermination. Au lieu de cela, ils ont surmonté leurs difficultés en contrôlant leurs pensées conscientes, et ne se sont pas concentrés sur les difficultés de le faire.

Puisque vous avez la capacité de contrôler ce que vous dites aux autres afin de ne pas les offenser, vous pouvez également contrôler vos pensées conscientes lorsque vous vous parlez à vous-même. Et bien que cela puisse être difficile parfois, au moins vous savez que c’est possible et bénéfique. C’est plus qu’une opportunité. Les psychologues de la santé suggèrent que c’est votre responsabilité.

Jeff Garton est un auteur basé à Milwaukee, un coach de carrière certifié et un ancien cadre en ressources humaines et responsable de formation. Il est titulaire d’une maîtrise en communication organisationnelle et en gestion du personnel public. Il est le créateur du concept de la satisfaction professionnelle ainsi que d’une formation qui y est reliée. 

*****

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé