Dans un comté de Géorgie, le registre de la chaîne de contrôle des bulletins de vote par procuration est introuvable

7 décembre 2020 Mis à jour: 7 décembre 2020
FONT BFONT SText size

Les responsables du comté de DeKalb en Géorgie ne savent pas s’ils sont en possession des formulaires de transfert des bulletins de vote utilisés pour suivre la chaîne de contrôle des bulletins de vote par procuration déposés dans quelque 300 boîtes de dépôt dans tout l’État.

En réponse à une demande ouverte du site d’informations Georgia Star News concernant ces formulaires, les responsables du comté ont écrit qu’ « il n’est pas encore déterminé s’il existe des dossiers répondant à votre demande ».

« Le comté de DeKalb et [le département du comté de DeKalb pour le vote, l’inscription et les élections – ou VRE] […] fonctionnent actuellement dans le cadre de son plan d’intervention d’urgence Covid-19. Ces opérations à distance et la charge de travail actuelle du VRE ont un impact important sur la rapidité avec laquelle les dossiers réactifs peuvent être fournis », a répondu le département.

« Le VRE devrait être en mesure de faire cette détermination dans les trente jours ouvrables. »

Le journal en ligne Georgia Star News a demandé les formulaires de vote de plusieurs comtés ; les comtés de Cobb et de Cook ont accédé à cette demande.

Un porte-parole du secrétaire d’État géorgien, Brad Raffensperger, a déclaré la semaine dernière à Breitbart News que les formulaires de transfert étaient en possession de chaque comté.

Les règles électorales géorgiennes exigent que les bulletins de vote provenant des boîtes de dépôt soient récupérés par des équipes d’au moins deux personnes, qui doivent remplir un formulaire de transfert à cette occasion.

« L’équipe de collecte doit remplir et signer un formulaire de transfert des bulletins de vote lors du retrait des bulletins de la boîte de dépôt, qui doit inclure la date, l’heure, le lieu et le nombre de bulletins », indique la règle pertinente.

« Les bulletins de vote de la boîte de dépôt sont immédiatement transportés au registre du comté et traités et stockés de la même manière que les bulletins de vote retournés par courrier. Le registre du comté ou son représentant doit signer le formulaire de transfert des bulletins dès réception des bulletins de l’équipe de collecte. »

Chacune des boîtes de dépôt doit comporter plus d’une dizaine de formulaires de transfert de bulletins signés, étant donné la fréquence des collectes exigées par le règlement.

L’État de la Géorgie a utilisé pour la première fois des boîtes de dépôt des bulletins de vote par procuration pour ses primaires du 19 juin, rapporte The Atlanta Journal-Constitution.

En 2016, dans le comté de DeKalb, Hillary Clinton a reçu 251 370 voix et Donald Trump 51 468 voix. En 2020, les résultats non officiels montrent que l’ancien vice-président Joe Biden a reçu 308 102 voix et le président Donald Trump 58 361.

Le 4 décembre, l’équipe de campagne Trump a lancé une contestation électorale en Géorgie, alléguant que des violations de la Constitution et des lois de l’État avaient eu lieu lors de l’élection de 2020.

Le président a organisé un rassemblement en Géorgie le 5 décembre, alléguant qu’une fraude généralisée s’était produite dans l’État, à laquelle on pourrait remédier si les signatures sur les enveloppes de procuration étaient vérifiées.

Le gouverneur géorgien, Brian Kemp, a demandé à M. Raffensperger d’ordonner une vérification des signatures après la diffusion d’une vidéo qui semblait montrer des employés du comté de Fulton en train de traiter des bulletins de vote au milieu de la nuit sans aucun observateur.

« Je pense que cela devrait être fait », a déclaré M. Kemp à Fox News. « Je pense qu’en particulier avec ce que nous avons vu aujourd’hui, cela soulève plus de questions. Il faut qu’il y ait de la transparence sur ce point. »

Nouvel Horizon – Covid-19 : un crime contre l’humanité

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé