Compte personnel de formation : le Sénat retire l’interdiction du démarchage téléphonique

18 janvier 2022 Mis à jour: 18 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Alors qu’un amendement au projet de loi de finances avait récemment été déposé pour interdire les démarchages téléphoniques, ce dernier vient d’être retiré par le Sénat.

Le problème va rester encore un moment. Depuis plusieurs mois, les titulaires du compte personnel de formation (CPF) sont quotidiennement démarchés. Un démarchage qui concerne 38 millions de bénéficiaires et qui consiste à récupérer les identifiants du salarié et l’inscrire à une fausse formation – une arnaque en somme.

Pour résoudre ce problème grandissant, depuis le mois de novembre 2021, le gouvernement a déclaré avoir pour objectif d’interdire tout démarchage téléphonique. Pour se faire, un amendement a été déposé récemment au projet de loi de finances. Problème : ce dernier vient d’être retiré par le Sénat sans concertation, a rapporté Le Parisien.

Désormais, la ministre du Travail Élisabeth Borne, qui s’est toujours montrée engagée pour interdire ces démarchages téléphoniques, a déclaré : « Nous cherchons une nouvelle fenêtre de tir pour représenter l’amendement afin que cessent ces nuisances qui empoisonnent la vie des titulaires de CPF, celle des centres de formation sérieux, ainsi que la Caisse des dépôts qui gère le dispositif ».

Malheureusement, ce nouvel amendement risque de ne pas pouvoir être examiné avant la fin de la session parlementaire, qui se termine fin février 2022, a rapporté Capital. Pour le moment, il va donc falloir continuer à composer avec ces arnaques à répétition.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé