Chine : Apple retire les VPN permettant de contourner la censure

31 juillet 2017 Mis à jour: 30 avril 2021
FONT BFONT SText size

Samedi dernier sous pression du gouvernement chinois, le géant américain Apple a retiré de son App Store tous les logiciels VPN (réseaux privés virtuels). Ces logiciels permettent d’établir une communication privée avec les serveurs et de contourner la censure du parti unique sur des sites tels que YouTube et Facebook, mais aussi d’accéder aux contenus bloqués des sites d’information.

Les représentants d’Express VPN, leader du marché chinois gravement touché par ces mesures, réagissent : « Nous sommes déçus par ce développement qui représente la mesure la plus drastique prise par le gouvernement chinois contre les VPN. Nous sommes d’ailleurs troublés de constater qu’Apple aide la Chine dans ses efforts de censure. »

La Chine a mis en place l’un des systèmes les plus élaborés au monde pour contrôler Internet. 30 000 policiers y sont dédiés. S’ajoutent de nombreux collaborateurs affiliés à l’armée dont la seule activité consiste à répandre la propagande du gouvernement à travers le monde. L’utilisation d’Internet en Chine est axée sur une filtration poussée des contenus et sur une surveillance permanente de l’usage d’Internet par les particuliers.

Tous les sites web qui veulent être affichés en Chine, y compris ceux des géants du web, doivent passer par l’une des neuf portes d’entrée du web chinois et calquer leur contenu sur la propagande. Les adresses IP peuvent être bloquées à tout moment si leur utilisateur sort des sentiers battus. Tous les mots clés utilisés sont étroitement sélectionnés et ceux qui ne se conforment pas à la vision du parti unique sont tout simplement bloqués.

Mais la pierre angulaire du contrôle d’Internet en Chine est l’autocensure qui a été inculquée dans l’esprit des gens depuis des décennies. Les fournisseurs de contenu sont responsables des sites qu’ils hébergent. Ainsi pour éviter les représailles, ils emploient même du personnel supplémentaire pour censurer le contenu des utilisateurs.

Il n’est donc pas surprenant que la firme américaine se soit encore une fois pliée aux exigences du Parti unique et à sa nouvelle loi de protection des données. L’objectif étant de mettre à disposition du gouvernement les données des utilisateurs et des entreprises opérant sur le marché chinois.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé