« Ce sont des chiens très affectueux »: un couple partage une maison de campagne avec 10 grands chiens lévriers irlandais

12 août 2022 Mis à jour: 12 août 2022
FONT BFONT SText size

Un couple d’Anglais, qui partage une grande passion pour les chiens, possède une meute de 15 chiens dans sa maison de campagne, dont 10 lévriers irlandais, leur race préférée.

Claire Moorhouse et son mari, Mav, vivent dans le village de Holmfirth, dans le West Yorkshire. Leur famille de toutous de grande taille comprend 10 lévriers irlandais, 3 bergers blancs suisses, 1 lévrier whippet et 1 lurcher.

« Nous adorons les chiens, mais nous avons un faible pour les lévriers », a confié Mav, âgé de 49 ans, à Epoch Times.

L’obsession du couple pour les lévriers irlandais a commencé il y a 10 ans, en 2012.

(Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

« Notre intention était de participer à des concours, ce que nous avons fait », a dit Claire, âgée de 46 ans. Le couple avait prévu d’avoir un mâle et une femelle pour pouvoir les faire concourir. Mais ils ont ensuite décidé que, plutôt que de les acheter, ils tenteraient d’accoupler leur femelle.

« Nous avons eu notre première portée. Nous en avons gardé un, puis nous avons eu une autre portée et nous en avons gardé deux », explique-t-elle. « Très rapidement, nous sommes passés de deux à cinq, et une fois que vous en avez cinq, en ajouter un autre et un autre et un autre ne fait que très peu de différence ! »

Décrivant les caractéristiques de leurs gentils géants, Mav a dit qu’ils sont censés être la race la plus grande au monde et qu’ils ont un caractère doux, gentil et turbulent.

Il a expliqué que « ce sont des chiens très affectueux », et que c’est comme s’ils avaient une « âme humaine ».

Claire avec Wilson, leur plus grand lévrier irlandais (Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

Wilson, âgé de 13 mois, le plus jeune lévrier irlandais du couple, est actuellement leur plus grand chien, mesurant près de 97 cm du sol à l’épaule et 183 cm du bout de son nez au bout de sa queue.

« Nous pensons qu’il sera aussi le mâle le plus lourd », ont-ils ajouté.

Aujourd’hui, le couple élève des lévriers irlandais pour les concours, mais ils ne les gardent pas dans des chenils. Au contraire, ils ont acheté leur maison de campagne actuelle dans l’idée d’avoir suffisamment d’espace pour cohabiter avec les chiens.

(Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

Mav avec Wilson (Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

« Nous pouvons séparer les femelles lorsqu’elles sont en chaleur et nous pouvons séparer un chien qui se blesse ou qui est malade », explique Claire. « La maison est spécialement aménagée pour accueillir les chiens, mais nous avons des pièces où nous pouvons avoir un peu d’intimité, et un peu de calme aussi. »

Selon Claire, s’occuper de 15 chiens est une tâche « immense ». Les nourrir, leur faire faire de l’exercice et vérifier qu’ils ne sont pas blessés après les sorties sur des terrains accidentés (montagnes, forêts, landes) est un travail à plein temps. La facture hebdomadaire de nourriture pour chiens (viande crue, croquettes et friandises) peut atteindre 300 livres (environ 355 euros), sans compter les factures régulières de toilettage et de coupe d’ongles.

Le couple garde ses soirées libres pour se ressourcer avant de commencer sa journée à 6 heures du matin.

(Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

Claire et Mav ont mentionné que les lévriers irlandais sont généralement des chiens très grands et on ne peut pas vraiment imaginer leur taille.

« Ce sont de gentils géants, mais ils nécessitent la même quantité d’entraînement que n’importe quelle autre race », a souligné Claire. « Ils demandent la même quantité de travail et de socialisation. »

Claire a expliqué que la race est généralement turbulente, qu’ils peuvent être très destructeurs et ils ne semblent pas toujours avoir de très bonnes manières.

« Ce n’est pas un chien pour n’importe qui… mais si vous y mettez du vôtre, il en vaut vraiment la peine », a-t-elle ajouté.

(Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

En raison de leur taille, les lévriers irlandais sont aussi des « petites célébrités », a dit Mav. Le couple les prépare souvent pour des apparitions lors de défilés, de visites locales, d’ouvertures de restaurants, de publicités et d’apparitions à la télévision.

Mais ils ont aussi beaucoup de temps libre.

Mav raconte : « Ils adorent s’amuser dans les grands espaces. Ils aiment courir les uns après les autres et patauger dans l’eau. » Claire ajoute : « Ils aiment explorer de nouveaux endroits, de nouvelles lumières, de nouveaux paysages, de nouveaux sons, de nouvelles odeurs, puis ils aiment rentrer à la maison et se reposer. »

Comme si 10 lévriers irlandais ne suffisaient pas, Claire et Mav s’occupent aussi de trois bergers blancs suisses : « Les lévriers irlandais ne sont pas une race de garde… donc nous avons les bergers pour protéger la maison et protéger la meute », explique Claire. De plus, ils ont un ancien lévrier whippet de concours du nom de Salad, et Bentley, un lurcher qu’ils ont sauvé.

(Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

Nell, la fille du couple, « une excellente maître-chien junior », a adopté Salad lorsqu’il est devenu trop grand pour les concours et, aujourd’hui, ils sont inséparables.

De son côté, Bentley devait être euthanasié, car il avait plusieurs fractures à la patte avant gauche et son ancien propriétaire ne voulait plus de lui. Cependant, la fille du couple, Eve, une infirmière vétérinaire, l’a pris en charge et l’a gardé cinq mois pendant qu’ils essayaient de le sauver. Bentley a ensuite trouvé un foyer potentiel, mais l’arrangement n’a pas semblé fonctionner et il a été renvoyé par la suite.

« Trois mois plus tard, aucun foyer n’avait été trouvé, alors nous l’avons adopté », peut-on lire sur le site web du couple.

Selon Claire, sa famille se sent liée à chacun de ses chiens et éprouve un profond sentiment de satisfaction à les voir courir dans leur maison, leurs jardins et dans la campagne environnante, « en faisant ce qu’ils aiment ».

(Avec l’aimable autorisation d’Austonley Irish Wolfhounds)

Claire et Mav partagent des anecdotes au sujet de leurs chiens sur une page Instagram, qui compte plus de 23.000 followers, et savent qu’ils apportent de la joie aux autres. Claire a ajouté : « Les gens les aiment dans le monde entier … ils touchent les gens profondément. »

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé