Un cheval s’approche lentement d’un garçon atteint d’un trouble mental rare, leur interaction laisse sa mère sans voix

28 avril 2019 Mis à jour: 28 avril 2019
FONT BFONT SText size

Nous connaissons bien les interactions entre animaux et êtres humains ; cependant, le lien entre ce garçon et ce cheval est hors du commun, c’est tout simplement remarquable.

Le petit Erez, d’Israël, souffre du syndrome de Williams, une maladie génétique qui peut affecter le développement de nombreuses parties du corps et qui provoque souvent des troubles d’apprentissage et des déficiences intellectuelles.

Il n’avait que 4 ans quand cette vidéo a été tournée.

Illustration – Pixabay | susanne906

Erez a des problèmes d’interaction avec autrui. Dans la vidéo, nous le voyons s’approcher d’un nouveau cheval et la façon dont l’animal réagit est vraiment touchante.

Sa mère, Roni Nili Abdu, qui travaille avec les chevaux depuis 15 ans a réalisé que cette interaction était à caractère spécial.

« C’est la vidéo la plus touchante que je n’ai jamais réalisée », a déclaré Roni dans la description traduite de la vidéo téléchargée sur YouTube.

« Quand je suis rentrée chez moi et que j’ai regardé la vidéo, j’ai réalisé la magie de ce moment passé entre mon fils et ce cheval », a déclaré Roni.

« Le cheval suivait chaque mouvement de l’enfant tout en lui permettant de l’approcher et de le toucher. »

Alors que le cheval s’approchait doucement d’Erez, il était conscient de chacun de ses mouvements et a permis au garçon de s’approcher, de le toucher et d’étreindre ses grandes pattes, aussi il baissait la tête pour embrasser Erez.

« Quand Erez a serré sa patte dans ses bras, le cheval n’a pas osé changer la position dans laquelle il se tenait, comme s’il avait peur de le blesser ou de lui marcher dessus tout le temps où l’enfant était près de lui », a dit Roni.

La vidéo diffusée sur la page Facebook du Jewish Standard a été très appréciée par les utilisateurs des médias sociaux.

« Les enfants atteints du syndrome de Williams sont des anges, l’un d’entre eux est Erez, mon fils bien-aimé », a affirmé Roni.

« Ceci est dédié à toi, mon fils qui a changé ma vie et mon monde pour toujours. Je t’aime. »

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé