Un cheval âgé sur le point d’être vendu à des bouchers au Mexique est sauvé et se porte bien grâce à des soins attentionnés

Le cheval s'est complètement rétabli après avoir reçu beaucoup d'amour et de soins médicaux intensifs
3 août 2022 Mis à jour: 3 août 2022
FONT BFONT SText size

Bud, un cheval usé et âgé d’un ranch de l’ouest du Texas, était sur le point d’être vendu à des bouchers du Mexique pour son poids en viande de cheval.

Il était un cheval de travail parmi la cinquantaine de chevaux gardés au ranch texan pour les randonnées et les camps d’été. Pendant plusieurs années, il a souffert de famine, d’infestation de parasites et de mauvais soins dentaires, qui avaient tous entraîné des lésions gastro-intestinales. Comme de nombreux chevaux âgés vendus lors de la même vente aux enchères, il était émacié, boitait de façon chronique et n’avait pas reçu de soins vétérinaires appropriés depuis des années.

Au moment de la vente aux enchères, l’état physique de Bud était de « 1 » (généralement, l’échelle va de « 1 » pour l’émaciation à « 9 » pour l’obésité). Son squelette était visible et il n’avait pratiquement pas de graisse sur son corps. Son dos était sévèrement voûté et ses pattes avant étaient presque inutilisables.

C’est alors qu’il a été sauvé par Christina Hays, la propriétaire de 27 ans et fondatrice de Forever Freedom Reins Equine Rescue Corp, une organisation à but non lucratif basée à Spring, au Texas.

(Avec l’aimable autorisation de Christina Hays)

« C’est une amie proche qui m’a parlé de Bud pour la première fois. Elle avait récemment été embauchée dans ce ranch. Elle avait été bouleversée par les conditions dans lesquelles se trouvaient plusieurs chevaux », a dit Christina à Epoch Times.

En 2019, Christina a acheté Bud ainsi que sept autres chevaux qui étaient vendus ce jour-là. Le ranch en question se débarrassait de tous ces chevaux en raison de leur détérioration et leur incapacité à travailler.

Au lieu de cela, ces chevaux ont trouvé un foyer à Forever Freedom Reins.

Deux des huit chevaux sauvés n’ont pas survécu. L’un était tellement surmené et affamé qu’il a souffert d’une défaillance des organes. L’autre présentait un affaissement avancé des articulations des deux pattes avant. Les six autres, dont Bud, se sont rétablis après avoir reçu beaucoup d’amour et de soins médicaux intensifs.

(Avec l’aimable autorisation de Christina Hays)

Le rétablissement de Bud a demandé de la patience. Il lui a fallu une année entière pour se rétablir sur le plan médical. Il a dû subir des soins dentaires, des analyses de sang pour évaluer son état de santé général et des radiographies pour évaluer pourquoi il boitait. Il a aussi vécu de graves épisodes de syndrome du côlon irritable pendant environ un an et a été hospitalisé et mis sous perfusion à plusieurs reprises pour des impactions fécales et des diarrhées.

Actuellement, Bud reçoit des injections régulières dans le dos et le boulet, ainsi que des médicaments quotidiens pour réduire l’inflammation et la douleur. Comme Bud a perdu toutes ses dents à la suite de soins dentaires inadéquats, il ne peut pas mâcher de foin ou d’aliments durs, il est donc nourri deux fois par jour avec de la purée trempée.

Des soins attentifs ont permis de remettre sur pied ce vieux cheval de travail.

Selon Christina, Bud a gagné plus de 90 kilos depuis son sauvetage et ne boite pratiquement plus, ce qui lui permet de galoper sans douleur dans les enclos. Bien que Bud soit probablement en surpoids, Christina pense que le vieux cheval le mérite, étant donné son triste passé. Aujourd’hui, il rattrape le temps perdu.

« Encore aujourd’hui, il hennit et hennit à l’heure du repas. Il est toujours si content ! » dit-elle.

(Avec l’aimable autorisation de Christina Hays)

Âgé de près de 30 ans et en pleine forme, le caractère de Bud se manifeste clairement. Christina le décrit comme confiant, indépendant et facile à vivre, capable de se déplacer seul ou avec d’autres chevaux. Il se concentre surtout sur la nourriture et passe beaucoup de temps seul à brouter.

« Il est celui en qui vous pouvez avoir confiance pour s’occuper de n’importe quel cavalier, aussi petit ou inexpérimenté soit-il », a-t-elle confié. Puis, en riant, elle ajoute : « Parfois, il ignorera gentiment un enfant assis sur son dos qui le dirige et le ramènera à l’étable s’il pense que c’est l’heure du repas. »

Christina n’a pas l’intention de se séparer de Bud. Elle prévoit de le garder et de prendre soin de lui pour le restant de sa vie. Bud a trouvé sa « maison pour toujours », et Chrisina a trouvé son « cheval pour toujours ».

« En raison de son âge et de ses problèmes gastro-intestinaux, nous avons estimé qu’il était préférable qu’il vive ses derniers jours avec nous », a-t-elle dit.

Bud passe maintenant ses journées à parcourir 15 acres d’herbe verte luxuriante avec 10 autres chevaux qui ont aussi été sauvés. Il passe ses nuits dans une grande stalle rembourrée. « Il adore sa stalle et si on le laisse dehors après la tombée de la nuit, il se tient à la porte de l’écurie et la pousse pour entrer », a dit Christina.

(Avec l’aimable autorisation de Christina Hays)

L’histoire de Bud est un exemple frappant de ce que Christina a voulu faire avec son association. Elle a créé Freedom Forever Reins alors qu’elle était étudiante à l’université A&M du Texas, après être tombée sur deux chevaux à sauver : Mystery, une jument abandonnée et attachée à un arbre à Houston, et Boomer, un cheval de ranch boiteux envoyé à l’abattoir.

« Ces deux chevaux m’ont ouvert les yeux sur la cruauté, la négligence et la brutalité de l’abattage des chevaux qui se produit tous les jours et qui est pourtant si peu connu du public et du monde équestre », a-t-elle souligné.

« Depuis lors, ma mission est d’éduquer et de sensibiliser les gens aux problèmes de l’abattage et de la cruauté envers les chevaux, aux responsabilités et à l’engagement de posséder un cheval, de la surpopulation et l’élevage excessif des chevaux, et à la façon dont cela contribue à l’abattage des chevaux. Tout en sauvant le plus grand nombre de chevaux possible en cours de route. »

Grâce aux dons, Forever Freedom Reins sauve, réhabilite et adopte des chevaux qui n’auraient pas eu de chance autrement. L’organisation se spécialise dans les cas médicaux majeurs et les cas où les chevaux seraient autrement euthanasiés ou envoyés à l’abattoir. « Nous nous efforçons d’offrir à ces animaux les meilleurs soins possibles et nous avons sauvé plus de 60 chevaux. »

Des chevaux comme Bud.

Ces âmes d’équidés sont les bénéficiaires de la mission de Christina et de sa décision d’aimer, d’aimer et de continuer à aimer – d’un amour qui redonne vie à des êtres presque morts.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé