Un chauffeur de taxi de 70 ans livre gratuitement les courses à des dizaines de personnes âgées depuis 15 ans

25 juillet 2021 Mis à jour: 25 juillet 2021
FONT BFONT SText size

Depuis 15 ans, un chauffeur de taxi de l’ouest du Canada fait plus que son devoir pour sa clientèle âgée.

Iqbal Alimohd de Calgary, qui conduit un taxi depuis 1978, a aidé gratuitement des dizaines de personnes âgées à faire leurs courses hebdomadaires. Et ce qui a commencé comme une faveur pour quelques-uns de ses clients âgés il y a une quinzaine d’années est récemment devenu une « tradition familiale ».

Au début, faire les courses était une tâche ardue pour les personnes âgées que le chauffeur de taxi conduisait au magasin chaque semaine.

Iqbal a décidé de leur faciliter la tâche.

« Je leur ai dit : ‘Donnez-moi simplement une liste, j’apporterai les courses chez vous’, et c’est comme ça que j’ai commencé », a expliqué à Epoch Times le chauffeur de taxi, qui aura 70 ans cette année.

(Avec l’aimable autorisation de Checker Cabs)

« Ramasser pour un client, puis deux clients, puis juste un immeuble, un autre immeuble, ce sont surtout des immeubles pour personnes âgées. »

« Il y a environ quatre, cinq immeubles que je fais en ce moment », a ajouté Iqbal.

Bien que ses clients reconnaissants aient proposé de payer l’essence et son temps, le gentil chauffeur de taxi, qui a émigré du Pakistan au Canada en 1973, a refusé, ne facturant que le coût des courses.

Grâce au bouche-à-oreille, ses courses ont pris une ampleur considérable, il aide actuellement 20 à 25 personnes âgées.

Bientôt, sa femme Mumtaz a commencé à se joindre à lui, en prenant les commandes par téléphone et en aidant à obtenir les produits d’épicerie au magasin.

Les appels arrivent généralement entre le mercredi et le vendredi. Mumtaz et lui tiennent à jour leurs longues listes de courses à l’aide d’une feuille de calcul.

Le samedi, ils se rendent tôt le matin au Real Canadian Superstore avant son ouverture ; ils réquisitionnent trois ou quatre chariots et amassent jusqu’à 800 $ d’articles. Le personnel du Superstore attribue une voie de sortie spéciale pour cet achat volumineux.

Lui et sa femme effectuent ensuite les livraisons et le déballage, qui peut se faire jusqu’à 19 heures.

Quelques déplacements supplémentaires un jour de congé ne posent aucun problème.

« Parfois, nous y allons le samedi, et ils nous disent : ‘J’ai aussi commandé ça’ », ajoute-t-il. « Alors, peut-être que j’y vais dimanche, j’achète pour eux. »

« Vous le ressentez dans votre cœur. »

Le chauffeur et ses clients âgés sont devenus comme une famille, bien que ce soit quelque chose qu’il a toujours gardé secret. Ils passent des heures à socialiser, et il n’a aucune réticence à les conduire à des rendez-vous.

« Quand je rentre chez moi, ils m’appellent : ‘Viens, viens chez moi, on va s’asseoir ensemble’ », raconte Iqbal. « Alors, je vais chez eux et je parle avec eux, ils sont vraiment sympathiques. »

Aider ses aînés au cours des 15 dernières années lui a procuré une profonde satisfaction.

« Vous le ressentez dans votre cœur, vous savez, j’ai travaillé très dur avant, et maintenant ils ont besoin d’aide », a-t-il dit. « Il fut un temps où ils travaillaient dur, maintenant nous devons leur donner un peu de respect. »

Il ajoute : « Ils l’apprécient vraiment. »

Pendant la pandémie, les deux fils d’Iqbal, Yasin et Faisal, ont commencé à aider à faire les courses, afin que leurs parents n’aient pas à sortir autant.

C’est devenu une « tradition familiale », dit Iqbal.

« Depuis sept ou huit mois, nous avons commencé avec tous les enfants, et même les plus jeunes [petits-enfants] aussi », ajoute le chauffeur de taxi en riant.

« Tu es un super-héros ! »

Toutefois, le chauffeur discret n’est pas habitué à toute l’attention qu’il reçoit. Son histoire a été rapportée par la CBC et le Calgary Eye Opener, et ses deux fils disent qu’il est certainement gêné par toute cette attention.

Selon la directrice des médias de Checker Cabs, Layna Segall, Iqbal est sur le point de recevoir un prix du gouvernement pour son service à la communauté.

« Le gouvernement fédéral l’a appelé, le gouvernement provincial, la Ville de Calgary, tout le monde l’appelle parce que tout le monde est tellement touché par ce qu’il a fait toutes ces années sans aucune reconnaissance », a déclaré Mme Segall à Epoch Times.

« Tous ces gens m’appellent pour le rencontrer, et il me dit : ‘Je suis juste un homme quelconque.’ Je lui ai répondu : ‘Non, tu es une personne fabuleuse, tu es un super-héros !’ »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé