C’est le summum des arts de la scène, mais la Chine ne veut pas que vous y assistiez

C’est le summum des arts de la scène, mais la Chine ne veut pas que vous y assistiez

Final d’une représentation de Shen Yun

2018/11/30

En 2006, à New York, un groupe d’artistes talentueux avait le désir de faire revivre la culture traditionnelle chinoise, d’en saisir l’essence et de la présenter au monde sous une forme accessible au public.

C’était aussi une façon de dire au monde ce qui se passe dans la Chine d’aujourd’hui à travers les arts, grâce à leur programme s’étendant sur les milliers d’années de civilisation chinoise jusqu’à nos jours, et comprenant la persécution du Falun Dafa (aussi connu sous le nom de Falun Gong) par le Parti communiste chinois (PCC), qui est une pratique tranquille du corps et de l’esprit devenue extrêmement populaire dans les années 90.

Le PCC a eu recours à des mesures machiavéliques pour tenter de cacher au monde la vérité sur la persécution du Falun Dafa en Chine et sur le nombre incalculable de ces méditants qui sont torturés, assassinés et soumis au prélèvement forcé d’organes pour leur croyance.

Les représentations de Shen Yun abordent ce sujet, et c’est probablement la raison pour laquelle le PCC ne cesse de harceler la compagnie lors de ses tournées mondiales et de tenter d’influencer les politiciens et bien d’autres à ne pas assister aux représentations.

Qu’est-ce qui se cache derrière cette agitation constante ?

« Photo de pratiquants de Falun Gong avant qu’on ne les arrête » / ©Falun Gong in Sydney & NSW

Le PCC a utilisé de nombreux moyens pour tenter de faire échouer les représentations de Shen Yun.

Au cours de sa première année de tournée mondiale, le PCC a produit une soixantaine de troupes de spectacle pour rivaliser avec Shen Yun ; cependant, une fois que les spectateurs ont été exposés à la pureté et à l’authenticité de Shen Yun, rien d’autre n’était comparable et la réputation de Shen Yun s’est rapidement établie comme la meilleure dans ce secteur.

Les spectacles rivaux se produisaient souvent juste en face du spectacle de Shen Yun, mais leur qualité n’était pas comparable.

Dès la troisième année, le PCC a commencé à faire pression sur les théâtres aux États-Unis, en Europe et en Asie pour qu’ils annulent les contrats ou refusent de traiter avec Shen Yun.

Dans une affaire qui a eu lieu plus tôt cette année, la station de radio danoise Radio24syv a révélé que l’ambassade de Chine avait influencé le Royal Danish Theater en ce qui concerne sa décision de recevoir Shen Yun.

Des pneus des autocars de Shen Yun ont été crevés, des réservoirs de carburant ont été trafiqués, des artistes ont été harcelés dans les aéroports et la campagne de désinformation du PCC pour ternir la réputation de Shen Yun s’est même parfois répandue dans les médias occidentaux. De plus, des politiciens ont reçu des lettres de menaces leur conseillant de ne pas assister au spectacle, et même des théâtres ont déclaré qu’ils avaient reçu des appels de consulats chinois pour demander l’annulation des spectacles.

Cependant, de nombreux politiciens ont vu les spectacles et ne tarissent pas d’éloges.

Rep. Dana Rohrabacher (R-Calif.). ©Epoch Times | Lin Fan

« J’ai déjà assisté au spectacle avec ma famille et mes enfants l’ont adoré », a déclaré Dana Rohrabacher (R-Calif.) de la Chambre des représentants des États-Unis. « C’est vraiment magnifique, et il n’y a aucune raison pour que les gens de différents pays ne voient pas ça. »

« Han Xin, héros de la dynastie Han, présenté par Shen Yun » ©Shen Yun Performing Arts

Shen Yun fait présentement des tournées sur les 5 continents, se produisant dans environ 150 salles, et sa popularité ne cesse de croître.

De février à mars, Shen Yun a donné 34 spectacles dans sept villes de Taiwan. La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, soutenue par près d’une centaine d’élus, a chaleureusement accueilli les artistes de Shen Yun à Taiwan. C’est la douzième fois que Shen Yun se produit à Taiwan. Les responsables taïwanais font l’éloge de cette performance et applaudissent leur mission de faire revivre la culture traditionnelle chinoise.

En 2010, Shen Yun a accepté une invitation à se produire à Hong Kong, mais lorsque le gouvernement de Hong Kong a refusé l’entrée à six membres clés du personnel de production en leur refusant des visas, la compagnie a dû annuler leurs sept spectacles, dont tous les billets avaient été vendus.

Chris Smith (R-NJ), président de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine. ©Epoch Times |Lin Fan

Le représentant Chris Smith (R-NJ), président de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine, a déclaré qu’il voudrait encourager le gouvernement de Hong Kong à inviter Shen Yun à revenir, même s’il n’est pas certain que le résultat soit positif.

« Il s’agit d’un événement culturel qui, à mon avis, sera une source d’inspiration pour la population de Hong Kong. Pourquoi un gouvernement à Pékin en aurait-il peur ? », Chris Smith a dit, selon un article d’Epoch Times. « Ce serait merveilleux non seulement pour la population de Hong Kong, mais aussi pour celle de Pékin, que cette représentation soit autorisée. »

Regardez la vidéo en anglais ci-dessous pour en savoir plus à ce sujet :

Version originale

Vidéo recommandée

Avis des spectateurs de Shen Yun lors de la tournée 2018

[/epoch_video]

Tags: