« C’est parti tout seul » : à presque 100 ans, Jeanne a survécu au virus de Wuhan sans rien faire

27 novembre 2020 Mis à jour: 28 novembre 2020
FONT BFONT SText size

Lorsqu’elle est tombée malade du coronavirus dont elle a été testée positive le 24 octobre dernier, Jeanne Laval a passé dix jours très difficiles, pendant lesquels elle ne s’alimentait plus. Toutefois, la presque centenaire s’est remise sur pied sans rien faire, confie-t-elle à la caméra de France 3.

Ce n’est pas parce qu’on a près de 100 ans et qu’on contracte le virus de Wuhan qu’on en meurt : Jeanne en est la preuve vivante. Malgré son surpoids apparent et son grand âge – elle sera centenaire le 1er décembre – la Marseillaise a non seulement survécu, mais elle se sent bien.

À la question de savoir ce qu’elle a fait pour combattre le virus tant redouté, Jeanne répond tout simplement : « Rien, c’est parti tout seul. »

Lorsqu’elle a eu deux malaises et de la toux avant de se faire tester, sa petite-fille Nadège ne pensait pas que Jeanne avait le coronavirus, d’autant plus que sa grand-mère n’avait pas de fièvre.

« On pensait qu’elle était en train de décliner », a expliqué celle chez qui la nonagénaire habite depuis trois ans à Marseille.

C’est l’arrière petite-fille de Jeanne, une étudiante infirmière de 20 ans, qui aurait rapporté le virus à la maison, puisqu’elle habite avec sa mère et son arrière-grand-mère. La jeune fille était asymptomatique, en revanche sa mère n’a rien eu.

Après ce que Nadège a décrit comme « une descente aux enfers », avec une période pendant laquelle Jeanne ne mangeait plus pendant une dizaine de jours, la presque centenaire s’est remise sur pied.

« Petit à petit, à force de volonté des aidants et de la mamie, on est revenu à un état normal », se réjouit la petite-fille de la dame qui a des problèmes de surdité, mais qui est « costaud », selon Nadège.

Même si elle a fait peur à sa famille, Jeanne elle-même n’a pas connu la peur de mourir du Covid-19 : « Non, ma foi, mourir, il faut mourir, partir un jour. »

Selon le dernier point épidémiologique hebdomadaire émis par Santé publique France ce 26 novembre, « 93 % des cas de Covid-19 décédés étaient âgés de 65 ans ou plus » et l’âge médian au décès était de 84 ans.

Parmi toutes les personnes décédées, 65 % d’entre elles avaient au moins une comorbidité, dont 35 % une pathologie cardiaque et 23 % de l’hypertension artérielle.

Avec des chiffres officiels de 50 237 décès de patients Covid-19 entre le 1er mars et le 24 novembre 2020 en France, le pourcentage de décès du virus de Wuhan dans l’ensemble de la population française est de 0,07 %.

NOUVEL HORIZON – Élections américaines : Giuliani évoque une conspiration nationale


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé