« C’est comme être au paradis », déclare le directeur adjoint d’un membre de Congrès après le concert de Shen Yun

« C’est comme être au paradis », déclare le directeur adjoint d’un membre de Congrès après le concert de Shen Yun

NTD

2018/10/22

Paul Behrends, chef de cabinet adjoint du député Dana Rohrabacher (R-Calif.), a assisté à l’orchestre symphonique Shen Yun le 14 octobre 2018 au Kennedy Center Concert Hall à Washington DC. Il a dit qu’on s’y sentait comme au paradis.

« C’est comme être au paradis », a déclaré M. Behrends. « Écouter cette musique est tellement impressionnant, ils ont beaucoup de talent. C’est super agréable. C’est une excellente façon de mélanger les traditions occidentale et chinoise. Cela résonne merveilleusement bien, c’est très joli. »

« Je pense que le chef d’orchestre et l’ensemble de la symphonie ont fait un travail magnifique », a déclaré Stephen Rakowski, analyste politique chez Stratfor. « Surtout à la fin avec les rappels, on sentait qu’il profitait vraiment du moment présent et je pense que cela a touché encore plus le public qui a passé un très bon moment. »

« C’est incroyable, juste incroyable », a déclaré Bruce Wyman, un psychothérapeute. « J’ai joué du violon, alors je comprends le niveau de professionnalisme dont ils font preuve ici, c’est incroyable. Je suis très ému. L’ensemble de l’orchestre est incroyable. Cela m’a transporté dans les hauteurs. Vraiment très haut. J’ai déjà vu le spectacles de Shen Yun Performing Arts il y a quelques années et j’ai eu la même réaction. »

Les anciens Chinois croyaient que la culture et ses nombreux aspects tels que l’art et les mots nous ont été donnés par le ciel. Cette croyance a joué un rôle moteur dans toute la société. Dans les années 1960, le régime communiste en Chine a tenté d’éliminer la culture traditionnelle.

Selon Shen Yun, les artistes valorisent la vertu et cultivent le raffinement de soi, afin de créer un art qui puisse élever et inspirer.

« L’évolution d’une culture, cinq mille ans, son développement, c’est si triste qu’elle ait été perdue », a déclaré Bruce Wyman. « Je sais que Shen Yun tente de la faire revivre, c’est une très bonne chose. Nous avons besoin de plus de cela dans ce pays. »

« Cela vous ouvre l’esprit à l’idée que la Chine pourrait être une force du bien. Nous subissons une sorte de lavage de cerveau en pensant que la Chine est mauvaise », a déclaré M. Behrends. « Mais la Chine n’a pas besoin d’être mauvaise. Ce que nous constatons aujourd’hui, c’est que la Chine pourrait en réalité être une grande et une bonne chose pour le monde. C’est juste que l’idéologie du Parti communiste chinois pour le moment n’est pas très reluisante. Je sais que le Falun Gong a des intentions très honorables et que ce sont des gens merveilleux. C’est pourquoi je suis ici aujourd’hui, car je soutiens cela. »

NTD News, Washington DC

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Présentation de la pratique du Falun Gong

Tags: