Canada: Trudeau s’excuse pour des propos sarcastiques face à des manifestants

28 mars 2019 Mis à jour: 23 décembre 2019
FONT BFONT SText size

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a présenté jeudi ses excuses pour des propos sarcastiques tenus la veille face à quelques manifestants amérindiens venus perturber une activité de financement de son parti.

M. Trudeau s’adressait à des donateurs du Parti libéral mercredi soir à Toronto, quand des militants autochtones ont déployé une banderole dans la salle et scandé des slogans en signe de protestation contre la contamination au mercure d’une rivière alimentant leur réserve du Nord de l’Ontario.

« Merci beaucoup de vos dons« , a lancé M. Trudeau aux protestataires, alors qu’ils étaient expulsés de la salle, où il en coûtait 1.500 dollars par convive pour être admis, selon les médias canadiens. « Comme vous le savez, le Parti libéral reflète différentes perspectives et opinions et nous les respectons toutes« , a immédiatement ajouté M. Trudeau, reconnaissant sa maladresse.

Il a été conspué par une partie des militants présents avant de pouvoir finir son discours. Sa réaction, captée dans une vidéo rapidement devenue virale sur les médias sociaux,  contrastait avec le flegme qui l’anime habituellement en présence de contestataires.

« De temps à autre, je me retrouve dans des situations où les gens expriment leurs préoccupations ou protestent contre des choses en particulier, et j’essaie toujours d’être respectueux et de dialoguer avec eux de manière positive« , a déclaré le Premier ministre à la presse jeudi lors d’un déplacement à Halifax. « Je ne l’ai pas fait hier soir. J’ai manqué de respect envers eux et je m’en excuse« .

Le gouvernement de M. Trudeau a promis en 2017 de financer en partie les travaux de décontamination du site d’où le mercure s’est écoulé librement pendant près de cinquante ans. Mais les manifestants attendent encore l’aide et craignent qu’elle ne se matérialise pas avant les prochaines élections législatives en octobre.

M. Trudeau a dit qu’il a demandé à sa ministre responsable des services aux autochtones de donner suite à ce dossier.

HS avec AFP

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé