Canada : deuxième cas de caillots sanguins après un vaccin AstraZeneca

18 avril 2021 Mis à jour: 20 avril 2021
FONT BFONT SText size

Samedi 17 avril, le Canada a annoncé samedi avoir identifié un deuxième cas en une semaine de caillots sanguins avec un faible taux de plaquettes après l’administration du vaccin AstraZeneca contre l’épidémie du Covid-19 causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois).

Le cas a été observé chez une personne vivant dans la province de l’Alberta (ouest) ayant reçu la version du vaccin d’AstraZeneca produite en Inde par le Serum Institute, ont indiqué les autorités sanitaires sur Twitter, précisant que « la personne a reçu un traitement et se rétablit ». Un premier cas avait été annoncé mardi dernier chez une Québécoise qui avait reçu le même vaccin.

Le Canada « continue de considérer que les avantages des vaccins (…) pour la protection contre le Covid-19 l’emportent sur les risques potentiels », ont indiqué les autorités.

L’AstraZeneca toujours utilisé dans le pays

Fin mars, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) avait recommandé de suspendre l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca chez les personnes âgées de moins de 55 ans, le temps d’évaluer les risques.

Or, Santé Canada a affirmé mercredi que selon ses analyses, il n’est pas nécessaire pour le moment de limiter l’utilisation du vaccin pour certaines populations. Le CCNI est en train d’examiner les données accessibles afin de déterminer s’il modifie ou non sa position, selon Santé Canada.

Campagne de vaccination accélérée

Après un lent démarrage, la campagne de vaccination est en train de s’accélérer au Canada. À ce jour, 23,3% de la population canadienne a reçu au moins une dose de vaccin, selon le site Covid-19 Tracker Canada. Le pays est cependant confronté à une troisième vague de contaminations qui a forcé les provinces à renforcer récemment les restrictions.

L’Ontario, qui compte le plus grand nombre de cas, a annoncé vendredi durcir et prolonger son confinement jusqu’au 19 mai prochain. Les frontières inter-provinciales avec le Québec et le Manitoba seront fermées aux déplacements non-essentiels à partir du 19 avril.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé