Calvados : une conseillère municipale plante 500 pieds de vigne chez elle pour produire une cuvée de vin local

30 juin 2021 Mis à jour: 30 juin 2021
FONT BFONT SText size

Une conseillère municipale vient de devenir la troisième agricultrice de son village normand de Blangy-le-Château en se lançant dans le projet de produire un vin made in Calvados.

Marie-France Mugnier est conseillère municipale de la petite commune de 700 habitants de Blangy-le-Château et elle travaille aussi au cabinet de la direction déléguée générale de la caisse nationale des Urssaf. En plus de toutes ses occupations, elle vient de planter 500 pieds de vigne d’un cépage qui donnera d’ici quelques années un vin blanc de type Chardonnay. « Ce sera une activité secondaire », explique-t-elle au journal local Le Pays d’Auge. « Mais comme il n’y avait plus que deux exploitations agricoles à Blangy, je suis quand même fière d’être la troisième. »

La nouvelle exploitante agricole a eu cette idée en constatant qu’une parcelle de sa propriété, en pente, serait propice à la plantation de vignes. Elle a fini par se lancer, en plantant sur un quart d’hectare le cépage floréal, qui résiste à une maladie appelée oïdium, causée par un champignon unicellulaire.

« C’est une nouvelle et belle aventure », se réjouit Marie-France Mugnier. « Cette propriété est une ancienne ferme que l’on appelait la Ferme rouge, ou le Grandouet, alors il y a une certaine poésie à lui redonner son identité d’exploitation agricole… »

La cinquantenaire a déjà une certaine expérience agricole, acquise grâce à la production de jus de pomme en provenance de son verger qui lui permet de produire environ 800 litres de jus par année. Avec ses vignes, elle envisage peut-être de faire du jus de raisin pendant les premières années, « selon l’évolution de la vigne », en attendant de pouvoir faire son vin.

Quoi qu’il en paraisse, le projet un peu fou de faire du vin en Normandie de Mme Mugnier n’est pas unique puisque d’autres se sont lancés avec succès dans cette aventure, comme le rapporte Paris Normandie. Après tout, « pour faire un grand vin, il faut un fou pour cultiver la vigne, un sage pour la réglementer, un artiste lucide pour faire le vin et un amoureux pour le boire », a écrit le poète Jean Orizet.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé