Calvados: Alice n’a que 22 ans, mais elle gère toute seule son foodtruck et ses chambres d’hôtes

29 juillet 2022 Mis à jour: 29 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Après des études en hôtellerie restauration, c’est tout naturellement qu’Alice Boissel a repris les chambres d’hôtes de ses grands‑parents à Vierville‑sur‑Mer (Calvados). Cette jeune entrepreneure de 22 ans vient d’ajouter en mai 2022 une autre activité professionnelle à son agenda déjà bien occupé : elle a créé son propre foodtruck où elle propose des crêpes salées et sucrées.

Dans le petit village de 300 habitants de Vierville‑sur‑Mer près des plages du débarquement, Alice Boissel s’est lancée dans les affaires. Seule dans son foodtruck Aux délices d’Alice, elle gère tout de A à Z depuis mai 2022. Elle y fait des crêpes de froment, sucrées et salées, et propose des boissons pour toute la saison estivale, jusqu’à fin septembre, indique le journal local La Renaisance.

Pour ce projet, la jeune femme a loué un foodtruck après avoir constaté qu’il manquait d’espaces de restauration rapide dans sa commune, et elle a acheté le matériel nécessaire. Elle a installé le tout sur la place du marché de Vierville‑sur‑Mer où elle se trouve tous les jours de midi à 18 h, sauf le jeudi.

Produits locaux à l’honneur

La priorité pour la nourriture est le circuit court et les produits locaux. « On a tout ce qu’il faut dans la région, et puis ils galèrent déjà assez comme ça », assure l’entrepreneure.

Sur la page Facebook des Délices d’Alice, on trouve plusieurs commentaires encourageants pour la cuisinière : « Élue saveur de l’été 2022 ! C’est validé! » écrit une internaute. « Super repas ce midi en famille. Les crêpes salées sont délicieuses, aussi bien la crêpe saucisse que la crêpe jambon. Et pour finir en beauté, une crêpe au sucre », ajoute un autre utilisateur de Facebook en vacances dans les environs.

Une seule entreprise, deux activités différentes

Avant de se lancer avec ce concept de restauration rapide, Alice a accepté l’offre de ses grands‑parents de reprendre les chambres d’hôtes dont ils s’occupaient. Dans Les chambres d’Omaha beach, elle peut accueillir une quinzaine de personnes entre les chambres familiales et le gîte. Elle gère aussi les petits‑déjeuners et les dîners en tables d’hôtes.

« C’est la même entreprise, mais ce sont deux activités différentes », explique la jeune femme, se référant au foodtruck et aux chambres d’hôtes.

« Reprendre les chambres d’hôtes m’a paru comme une évidence. C’est le projet de toute une vie, c’est le projet de ma vie », a écrit Alice sur Facebook en septembre 2021, cinq mois après le début de l’aventure.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé