« Ça réconforte les enfants » : Les forains d’Alençon offrent des peluches aux pompiers destinés aux enfants secourus

17 février 2022 Mis à jour: 17 février 2022
FONT BFONT SText size

Pour la sixième année consécutive, les forains, de passage à Alençon (Orne), ont offert des peluches aux pompiers de la ville afin de leur permettre de réconforter les enfants qu’ils prennent en charge. C’est le 11 février dernier que l’opération Pompinours a eu lieu.

Lorsque les pompiers doivent intervenir auprès d’un enfant, une peluche peut permettre au secouriste d’agir beaucoup plus rapidement et efficacement. C’est la raison pour laquelle le partenariat entre des porte-paroles des forains de la foire de la Chandeleur Alençonnaise et les Sapeurs-Pompiers du Centre d’Incendie et de Secours d’Alençon est né il y a 6 ans.

Cette année, Got Gianni, représentant des forains à la foire de la Chandeleur, accompagné de trois enfants des industriels forains, a remis une centaine de peluches de toutes les couleurs.

« Tous les collègues qui tiennent un stand de peluches sont heureux de faire un don ! » se réjouit Got Gianni, selon Ouest-France. « Un comité s’est formé pour mettre en place cette action », ajoute Alexis Thirel, le gérant du manège Booster, rapporte L’Orne Hebdo.

Un contact facilité pour rassurer les enfants

Pour les sapeurs-pompiers, ces jouets duveteux et réconfortants font partie de leur équipement, accompagnant les secouristes au même titre que les équipements de premiers soins. « Ils permettent de nouer le contact avec l’enfant », assure le sergent Wilfried Lecomte, pompier à Alençon.

« Lors du transport en ambulance, on se sert de la peluche pour expliquer ce qu’on va faire à l’enfant. Ce pourquoi on a demandé à avoir des doudous avec des jambes et des bras. Par exemple, avant de mettre un pansement à l’enfant, on le fait sur la peluche pour le rassurer », précise le pompier.

Un autre cas où le jouet est très utile, c’est quand il y a un grave incendie. « Lorsqu’une famille a tout perdu, même si cela n’est pas grand-chose, cela réconforte les enfants si l’on peut leur offrir une peluche dans une telle situation », reconnaît Wilfried Lecomte. Cela a été encore le cas une semaine avant l’opération Pompinours, lors d’un feu d’appartement à Alençon.

Des forains au grand cœur

En ce qui concerne les forains, cette opération n’est pas unique dans l’année. Ils prévoient par exemple offrir des peluches aux enfants de l’hôpital de la ville d’ici quelques jours. De plus, « Alençon n’est pas la seule ville où nous organisons une telle collecte, nous le faisons dans beaucoup d’autres foires », remarque le représentant des forains.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé