Brûlé à 98%, cet homme qui a survécu miraculeusement élève ses deux filles et remercie Dieu de l’avoir maintenu en vie

31 juillet 2022 Mis à jour: 31 juillet 2022
FONT BFONT SText size

En Floride, cet homme a été brûlé à 98% lors d’un horrible accident survenu durant son enfance. Ses chances de survie n’étaient que de 1%. Il s’en est sorti contre toute attente. Il a subi des brimades, la solitude et a souvent eu des pensées suicidaires, mais l’amour de ses proches et leurs prières quotidiennes lui ont permis de dépasser tout cela.

Aujourd’hui, il a deux filles et c’est un père aimant. Il remercie le Seigneur pour la vie qu’il a eue.

Chris Tomlinson, 37 ans, est né en Floride. À deux mois de son deuxième anniversaire, il a été brûlé dans une explosion de gaz dans le jardin.

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Chris raconte l’accident à Epoch Times : « Je jouais dehors et ma mère me regardait. Elle s’est retournée pendant une fraction de seconde, et quand elle s’est retournée, j’avais disparu. Je m’étais égaré dans la buanderie où nous gardions les outils de jardinage et autres. Il y avait là un bidon d’essence. »

L’enfant curieux a alors tiré le bidon d’essence vers le bas. Il s’est aspergé, libérant des vapeurs. Lorsque le chauffe‑eau de la pièce s’est allumé, la veilleuse a enflammé les vapeurs d’essence, et Chris s’est embrasé dans les flammes.

« Ma mère est intervenue et a essayé de me tirer de là, mais n’arrivait pas à me saisir. Finalement, elle a réussi à m’attraper et à m’éteindre. »

Les voisins de Chris, témoins de la tragédie qui s’est déroulée, ont appelé les secours et il a ensuite été transporté d’urgence par hélicoptère à l’hôpital.

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

La famille dévastée de Chris a appris qu’il n’avait que  1% de chances de survivre. Il était également le plus jeune patient à avoir subi des brûlures « au troisième degré ou pire » sur 98% de son corps. En entendant cela, ses proches étaient terrifiés et dépités. Ils ont fait appel à leurs amis pour prier, attendant désespérément un miracle et espérant qu’il survive à cette épreuve.

« Ils comptaient beaucoup sur leur foi en Dieu. »

Lorsque Chris a eu 5 ans, sa famille et lui ont déménagé dans le Massachusetts où il a été soigné dans un institut à Boston. Cependant, en raison de son état, sa vie n’était pas facile. À ce jour, Chris n’a aucune idée du nombre exact d’opérations qu’il a subies, mais il affirme que lorsqu’il avait 13 ans, sa mère « a perdu le décompte à 200 ».

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Chris se souvient peu de son rétablissement, mais il sait qu’il a passé la majeure partie de ses vacances d’été à l’hôpital et qu’il ne pouvait pas faire la plupart des choses que les autres enfants faisaient.

« Les médicaments me rendaient tellement malade et j’étais si affreux à voir que cela me faisait plus peur que les opérations elles‑mêmes », se souvient‑il. « Je détestais changer les bandages parce qu’ils collaient toujours à mes blessures, et c’était incroyablement douloureux de voir la chair à vif être arrachée et exposée à l’air. »

En tant que préadolescent, Chris se rappelle avoir joué avec ses jouets, avoir essayé d’être un enfant normal, et même si certains enfants méchants lui disaient des choses, cela ne le dérangeait pas vraiment.

À l’adolescence, le rejet de ses camarades et ses limites physiques ont commencé à lui peser.

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

« Je voulais être comme les autres garçons, faire du sport et être beau », explique‑t‑il. « J’ai même eu des pensées de suicide à quelques moments de mon adolescence parce que je n’acceptais pas, et ne pouvais pas accepter, mon apparence. Souvent, je cachais mon visage dans mes sweats à capuche, et je gardais mes manches sur mes mains… J’étais trop gêné à la pensée d’être vu. »

Il a même commencé à éviter les gens, ou les allées où il y avait des gens, et n’assistait pas aux événements où il y avait des adolescents.

Chris a grandi dans un foyer rempli de foi. Après avoir participé à un camp chrétien à l’âge de 13 ans, sa propre foi s’est intensifiée et l’a réconforté. Bien qu’il admette avoir lutté contre ses différences, il avait toujours « la foi en Dieu, pensant qu’il y avait une raison pour laquelle tout cela était arrivé ».

Chris a de nouveau ressenti la main de Dieu lorsqu’il a accueilli la naissance de ses deux filles : Nevaeh, « Heaven » épelé à l’envers, qui a maintenant 16 ans, et Trinity, qui a maintenant 13 ans. Mais sa force a été mise à l’épreuve une fois de plus lorsque sa femme depuis 14 ans l’a quitté, le laissant seul pour s’occuper des enfants.

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Il s’est senti à la fois « horrible, abandonné, usé » et « incroyablement déprimé », croyant que s’il avait été différent, sa femme ne l’aurait pas quitté. Il avait peur d’élever ses enfants seul, craignant de ne pas pouvoir subvenir à leurs besoins financiers et affectifs.

Chris a bien reçu une aide financière, mais ce n’était pas grand‑chose, et lui et ses filles ont dû faire attention à ce qu’ils dépensaient, économiser la nourriture et se contenter du peu qu’ils avaient.

« Mes filles ont été, et sont toujours, extraordinaires dans tout cela. Elles ont pris le relais. »

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Elles sont devenues indépendantes plus vite que les autres et ont aidé Chris à faire ce qu’il ne pouvait pas faire physiquement. Elles l’ont également aidé à prendre des décisions sans leur mère. Elles ont conseillé leur père et l’ont soutenu lorsqu’il était déprimé, et ont dépassé les moment où la famille était sans abri.

« Nous priions ensemble et nous nous appuyions l’un sur l’autre pour nous soutenir », dit Chris. « Je me suis appuyé sur Dieu et me suis tourné vers lui plus que jamais… Je crois vraiment que je ne serais pas en vie sans l’aide de Dieu. »

Alors que Chris apprenait à être parent de deux filles en pleine croissance, sa mère et sa sœur l’ont également aidé pour les choses qu’il ne pouvait pas gérer. Chris est ensuite retourné vivre en Floride en 2019.

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Tout au long de sa vie, Chris a bénéficié d’un immense soutien familial.

Cependant, il a toujours eu du mal à trouver un emploi rémunéré en raison de son apparence.

« On m’a dit que je ne pouvais pas taper sur un clavier, que je ne pouvais pas faire des choses sur un ordinateur avec une seule main. On m’a dit que mon apparence ne donnerait pas une bonne image à leur entreprise. »

« Ma santé est également liée à l’absence de travail, il y a des jours où mes douleurs articulaires sont si fortes que je ne peux pas bouger beaucoup et que je dois me reposer, et il y a des jours où j’ai des crampes à la main gauche parce que je dois tout faire d’une seule main. Ma santé mentale n’est pas bonne non plus, à cause du SSPT, (syndrome de stress post‑traumatique), des chirurgies ou de la façon dont j’ai été traité par certains dans mon passé. »

Néanmoins, il se tient occupé en aidant à réparer des ordinateurs et des téléphones pour les personnes dans le besoin.

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Malgré les difficultés qu’il a rencontrées tout au long de sa vie, ce qui a inspiré Chris, c’est d’entendre comment son histoire touche les autres. Il a reçu tellement de messages d’inconnus lui disant que son histoire leur donne de l’espoir qu’il en a fait un leitmotiv pour encourager les autres à trouver la lumière.

Chris a même partagé un témoignage vidéo sur les médias sociaux, touchant des milliers de personnes.

« Je veux faire comprendre aux gens qu’il y a encore de l’espoir dans l’obscurité », dit‑il à Epoch Times. « Nous traversons tous des luttes différentes dans nos vies, mais nous pouvons utiliser cela pour renforcer et aider les autres. »

(Avec l’aimable autorisation de Chris Tomlinson)

Pour ceux qui se battent contre leurs propres difficultés dans la vie, Chris conseille : « Ne laissez pas la négativité s’installer dans votre esprit et vous consumer. Assumez votre différence ! Il y a une raison pour laquelle vous êtes comme ça. Vous avez un appel supérieur de Dieu pour montrer à ce monde que la beauté n’est pas à l’extérieur, mais vraiment à l’intérieur. »

Le message durable de Chris est que nous ne sommes pas seuls.

« Dieu est avec vous ! Reposez‑vous sur lui et il ne vous abandonnera jamais, jamais. »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé