Bretagne: après plus de 100 km parcourus, le perroquet Coco a été retrouvé à Noirmoutier

31 mai 2023 Mis à jour: 31 mai 2023
FONT BFONT SText size

Coco aura parcouru une bonne centaine de kilomètres en quelques semaines, de La Roche-Bernard (Morbihan) à Noirmoutier (Vendée). Mais après ce long périple, le perroquet bagué a pu retrouver son propriétaire, ainsi que son mâle.

Cette femelle Ara chloroptère avait échappé à la vigilance de son propriétaire, le président des Ailes de La Vilaine Lionel Hochet, le 30 avril dernier, rapporte France 3 Pays-de-la-Loire. Après avoir passé presque un mois dans la nature, le perroquet épuisé a pu regagner son domicile il y a quelques jours, à La Roche-Bernard.

« Impossible de la récupérer, elle est trop sauvage »

Après la disparition de Coco, la fille de Lionel Hochet avait lancé un appel sur les réseaux sociaux, dans l’espoir de retrouver le bel ara rouge destiné à la reproduction. Quelques jours après cette publication, des internautes avaient signalé avoir vu Coco à la Chapelle-des-Marais (Loire-Atlantique).

Le propriétaire avait alors tenté de l’attraper en se rendant sur place avec une volière dans laquelle se trouvait le mâle. Mais « impossible de la récupérer, elle est trop sauvage », a souligné le propriétaire auprès de nos confrères. Et le bel Ara a poursuivi son périple en Loire-Atlantique jusqu’à Savenay, puis à Saint-Nazaire. Après cela, silence radio, et ce malgré une nouvelle publication Facebook.

« Elle pesait 1 kilo pour habituellement 1,2 kilos »

Jeudi dernier, la femelle s’est retrouvée à Noirmoutier. C’est là qu’elle a pu enfin être capturée, alors qu’elle buvait dans le bassin d’une propriété privée. Le Noirmoutrin avait au préalable regardé sur Internet comment appâter le perroquet. « Il lui a donné des pommes, des noix et des graines de tournesol », explique Lionel Hochet à nos confrères. En parallèle, sa sœur avait vu sur les réseaux sociaux qu’une femelle Ara était recherchée, ce qui a permis d’alerter rapidement le propriétaire de l’animal. Ce dernier est aussitôt venu récupérer la fugitive, qui en regagnant son domicile a retrouvé son mâle.

« Elle a perdu forcément du poids, elle pesait 1 kilo pour habituellement 1,2 kilos, mais ce n’est pas dramatique », a rassuré Lionel Hochet. Il souligne que si elle avait effectué ce périple en hiver, sa vie aurait été mise en péril.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé