Bob Dole, 95 ans et en fauteuil roulant, est aidé pour dire au revoir à George H. W. Bush

L’ancien sénateur républicain Bob Dole dans son fauteuil roulant a été vu aidé pour rendre hommage à l’ancien président George H.W. Bush le 4 décembre.

Dans des séquences vidéo, on pouvait voir Dole debout pour saluer le cercueil de Bush à Washington.

M. Dole, 95 ans, ancien sénateur américain du Kansas, ne peut plus marcher. Un assistant l’a soulevé par derrière et l’a soutenu. M. Dole s’est ensuite assis dans son fauteuil roulant pendant quelques instants et a semblé retenir ses larmes.

MM. Bush et Dole se sont présentés l’un contre l’autre lors des primaires du GOP de 1988, lorsque M. Dole a dit à M. Bush : « Arrête de mentir sur mon cas. » M. Bush a finalement remporté la présidence tandis que M. Dole est resté au Sénat et a ensuite défié l’ancien président Bill Clinton dans les années 1990.

« Beaucoup de gens doutaient que je puisse servir le président, car il avait mené une campagne plutôt rude, mais en fait je le pouvais – à cause de l’homme qu’il était, pas à cause de moi », se souvient M. Dole une fois. « J’étais fier d’être son leader au Sénat parce que j’aimais ce qu’il représentait. Il voulait faire de l’Amérique – enfin, je ne le répéterai pas, je pense que quelqu’un d’autre l’a déjà dit. »

Un drapeau est érigé sur la porte d’entrée du quartier de la maison de l’ancien président George H.W. Bush, le lendemain de son décès à Houston, Texas, le 1er décembre 2018. (Gary McWilliams/Reuters)

Les deux hommes sont des vétérans de la Seconde Guerre mondiale. M. Dole a servi dans l’armée américaine et a été stationné en Italie pendant la guerre avant d’être grièvement blessé par les tirs de mitrailleuses allemandes. Quand les autres soldats ont vu ses blessures, ils ont pensé « lui donner la plus grande dose de morphine qu’ils aient osé et écrire un ‘M’ pour ‘morphine’ sur son front de son propre sang, de sorte que personne d’autre qui l’aurait trouvé ne lui aurait donné une seconde dose fatale », a dit Lee Sandlin.

M. Bush, pendant la guerre, s’était engagé dans la marine américaine et avait été affecté à l’escadron Torpedo 51 (VT-51) comme officier photographe. La force opérationnelle à laquelle il appartenait a remporté la bataille de la mer des Philippines, selon l’U.S. Navy.

En septembre 1944, selon la Marine, « Bush pilotait l’un des quatre avions du VT-51 qui attaquèrent les installations japonaises à Chi Chi Jima. »

« Au cours de leur attaque, quatre TBM Avengers du VT-51 ont été confrontés à des tirs antiaériens intenses. Au début de l’attaque, l’avion de Bush a été touché et son moteur a pris feu. Il a terminé son attaque et a lâché les bombes au-dessus de sa cible en marquant plusieurs coups dommageables. Le moteur en feu, Bush a volé à plusieurs (kilomètres) de l’île, où lui et un autre membre de l’équipage du TBM Avenger se sont échappés de l’avion. Cependant, le parachute de l’autre homme ne s’est pas ouvert et il est mort. Il n’a jamais été déterminé quel homme avait sauté de l’avion avec Bush. MM. Delaney et White ont tous deux été tués au combat », dit le site Web.

Les visiteurs honorent l’ancien président Bush

Des soldats, des personnes en fauteuil roulant et de longues files d’attente d’autres Américains se sont rassemblés mardi dans la rotonde silencieuse du Capitole des États-Unis pour voir le cercueil de George H. W. Bush et se souvenir d’un président dont l’héritage comprend une victoire militaire aux confins du monde et une loi historique affirmant les droits des personnes handicapées.

Sully, le chien d’assistance de Bush, s’est aussi présenté. Les gens se sont pressés au Capitole tout au long de la journée froide et nuageuse pour rendre hommage au 41e président, un fils et père de privilège aujourd’hui célébré par les citoyens ordinaires pour sa courtoisie bien connue et la profondeur de son expérience.

Le cercueil recouvert du drapeau de l’ancien président George H. W. Bush repose à la rotonde du Capitole, à Washington, le 3 décembre 2018. (Pablo Martinez Monsivais – Pool/Getty Images)

« Il était tellement qualifié, et je pense qu’il était simplement un homme respectable », a déclaré Sharon Terry, en tournée à Washington avec des amis d’un club de jardinage d’Indianapolis. Son amie Sue Miller, également en ligne pour le visionnement, a déclaré : « En fait, je crois que je l’ai sous-estimé lorsqu’il était encore au pouvoir. Mon opinion de lui a augmenté, voyant comment il s’est comporté comme un homme d’État par la suite. »

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

20 images de l’univers montrant
que l’humanité est en fait petite et insignifiante

 
 
 
 

Matteo Salvini prévient les Italiens : « Quiconque se réjouit de l’attaque terroriste en France sera immédiatement arrêté »

Matteo Salvini prévient les Italiens : « Quiconque se réjouit de l’attaque terroriste en France sera immédiatement arrêté »
Au cours d’une visite officielle en Israël, le ministre de l’Intérieur italien a déclaré que ceux de ses ...
LIRE LA SUITE
 

Les liens entre Huawei et les factions du PCC en Chine

Les liens entre Huawei et les factions du PCC en Chine
L'arrestation de la directrice administrative et financière de Huawei, Meng Wanzhou, par les autorités canadiennes, a propulsé la ...
LIRE LA SUITE
 

Une brève histoire de Huawei

Une brève histoire de Huawei
L'histoire des liens de Huawei avec le Parti communiste chinois Au cours des années 1980, la Chine a ...
LIRE LA SUITE
 

Un donneur a été trouvé pour une enfant de 2 ans ayant l’un des groupes sanguins les plus rares au monde

Un donneur a été trouvé pour une enfant de 2 ans ayant l’un des groupes sanguins les plus rares au monde
Un donneur du Royaume-Uni a été identifié comme étant compatible avec une fillette américaine de 2 ans, dont ...
LIRE LA SUITE