Biden annule la réduction des dépenses de 27,4 milliards de dollars prévue par Trump

1 février 2021 Mis à jour: 2 février 2021
FONT BFONT SText size

Le président américain Joe Biden a déclaré dimanche qu’il annulait un ensemble de réductions de dépenses faite par l’ancien président Donald Trump avant de quitter ses fonctions.

Le président Joe Biden a informé Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, de sa décision de retrait de 73 propositions d’annulation présentées au Congrès précédemment, ce qui représente une réduction des dépenses de 27,4 milliards de dollars.

M. Trump avait révélé son plan de réduction des dépenses le 14 janvier, moins d’une semaine avant de quitter ses fonctions.

Trump avait annoncé préalablement son intention de proposer des « réductions » sur un projet de loi de financement gouvernemental. Ce projet de loi représente un budget de 2 300 milliards de dollars, les modifications de ce projet de loi ont pour but de réduire toutes les dépenses jugées « inutiles » par l’administration.

Les propositions de réduction des dépenses ont été faites en invoquant la loi de 1974 américaine du « Congressional Budget and Impoundment Control Act » – loi visant à assurer la coordination de la procédure budgétaire du pays, et d’en assurer le contrôle sur l’exécution du budget .

En vertu de cette loi, si un président souhaite dépenser moins d’argent que ce que prévoit le Congrès pour un projet particulier, il en a la possibilité en envoyant une demande spéciale au Congrès de le faire. Pour cela, il doit détailler le montant de la réduction, les raisons justifiant l’annulation, ainsi que ses effets économiques.

Selon la lettre de Trump au Congrès, afin de pouvoir financer le plan de relance post-Covid , ses propositions de coupes financières devraient affecter les programmes des départements de l’Agriculture, du Commerce, de l’Éducation, de l’Énergie, de la Santé et des Services sociaux, de la Sécurité intérieure, de l’Intérieur, de la Justice, du Travail, d’État et du Trésor.

Parmi les programmes pour lesquels une réduction était planifiée, on y trouve la Fondation pour le développement africain, la Commission des beaux-arts, la Corporation for National and Community Service, le District de Columbia, l’Agence de protection de l’environnement, la Fondation interaméricaine, le Millennium Challenge Corporation, le National Endowments for the Arts and Humanities, le National Gallery of Art, le Peace Corps, le Presidio Trust, l’Agence des États-Unis pour le développement international, le Corps des ingénieurs de l’armée américaine et le Woodrow Wilson International Center for Scholars.

« Je signerai le paquet Omnibus et Covid avec un message fort qui indique clairement au Congrès qu’il faut supprimer les domaines qui gaspillent les ressources. Je renverrai au Congrès une version ‘révisée’, point par point, accompagnée d’une demande officielle de coupes au Congrès insistant sur le fait que ce financement doit être retiré du projet de loi », avait alors déclaré M. Trump.

Plusieurs démocrates au Congrès ont critiqué la décision de M. Trump de réduire les dépenses, notamment le député John Yarmuth (Parti démocrate, Kentucky), président de la commission budgétaire de la Chambre, qui a accusé l’ancien président d’essayer d’ « infliger autant de tort que possible » avant de quitter ses fonctions et a qualifié sa demande de budget de « préjudiciable et irrationnelle ».

M. Yarmuth affirme que les propositions d’annulation réduiraient le financement de « programmes essentiels dans la lutte contre Covid-19 et le changement climatique, ainsi que visant le renforcement du leadership mondial de l’Amérique ».

Ce projet de loi sur les dépenses par le Congrès américain a fait l’objet d’un examen minutieux en décembre dernier. Les législateurs s’étant empressés d’adopter cette mesure pour éviter une fermeture de procédure. La mesure de financement a été approuvée par la Chambre et le Sénat après des mois de négociations et de gesticulations bloquées.

Le projet de loi de plus de 5 500 pages a été adopté par les deux chambres du Congrès, à la consternation de certains législateurs des deux côtés de l’allée qui ont déclaré ne pas avoir eu le temps de lire ce projet de loi gigantesque.

Celui-ci comprend notamment un projet de loi omnibus pour 1,4 billion de dollars qui financera les dépenses de défense et les programmes nationaux et 900 milliards de dollars pour l’aide face à la pandémie Covid-19.

  • Le projet de loi a été fortement critiqué par M. Trump et d’autres pour les « gaspillages » et « les dépenses » inutiles, comme l’envoi de centaines de millions de dollars à l’étranger pour l’aide étrangère et le financement de programmes nationaux pour des entités qui « ne sont même pas ouvertes aux affaires ».
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé