Bayonne : un chauffeur de bus en état de mort cérébrale après une violente agression

6 juillet 2020 Mis à jour: 6 juillet 2020
FONT BFONT SText size

Le pronostic vital  du conducteur est engagé.

Dimanche 5 juillet, un chauffeur de bus de Bayonne, dans le sud-ouest de la France, était en état de mort cérébrale, a-t-on appris lundi de source policière. Il a été agressé par plusieurs personnes à un arrêt, après avoir refusé d’admettre des usagers sans titre de transport ni masque.

Une personne a été interpellée, d’autres agresseurs présumés sont en fuite, a précisé cette source, selon qui la victime, quinquagénaire, a été rouée de coups et grièvement blessée à la tête.

Le port du masque dans les transports publics est obligatoire dans les transports en commun en France, en raison de l’épidémie du virus du PCC.

Connu communément comme le nouveau coronavirus et responsable de la maladie infectieuse respiratoire appelée Covid-19, le virus du PCC s’est déclaré à Wuhan, en Chine, vers le mois de novembre. Il s’est répandu dans le monde entier à cause du Parti communiste chinois (PCC) qui a tout fait pour le dissimuler.

Dans un état très grave

Le conducteur était inconscient au moment de la prise en charge par les secours et a été transporté dans un état très grave au centre hospitalier de la Côte Basque, à Bayonne.

Le réseau de bus « Chronoplus », qui dessert l’agglomération de Bayonne et les villes voisines de Biarritz et Anglet, est fortement perturbé ce lundi par un mouvement de retrait du personnel, avec au moins 9 lignes à l’arrêt selon le site internet du réseau. Beaucoup de bus sont restés au dépôt lundi matin.

Une enquête a été confiée au commissariat de Bayonne.

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé