Bac 2022 : leur professeur d’histoire s’est trompé de programme, les élèves paniquent

7 juin 2022 Mis à jour: 7 juin 2022
FONT BFONT SText size

Mercredi 1er juin, lors de l’épreuve d’histoire du Bac, des lycéens de Nantes ont dû passer l’examen sur un sujet qu’ils n’avaient jamais étudié au cours de l’année scolaire. En cause, leur professeur d’histoire s’est trompé dans le programme.

Au lycée international Nelson-Mandela à Nantes, ce mercredi, alors qu’ils discutaient avec d’autres camarades, des élèves ont découvert qu’ils n’avaient pas étudié le bon programme au cours de l’année scolaire, a rapporté Europe 1. En effet, leur professeur s’était trompé et ils ont malgré tout dû se présenter à l’épreuve.

Il s’agissait d’un sujet « traitant de l’Espagne au 20e siècle et d’un autre sur le peuple décolonisé. Beaucoup d’élèves sont sortis au bout de deux heures. Certains sont sortis au bout de cinq heures mais complètement en pleurs », a confié une lycéenne à LCI.

À noter que pour ces élèves, les notes en dessous de 10 sont éliminatoires. « On a fait ce qu’on pouvait, mais on ne pouvait pas répondre correctement au sujet. J’ai utilisé ce que je savais mais ça va être un hors sujet bien sûr », a déploré une autre lycéenne.

Depuis, les parents de ces élèves se sont mobilisés pour que le contrôle continu soit pris en compte pour cette épreuve plutôt que la note, a rapporté Le Parisien. « L’erreur est humaine, il faut simplement la reconnaître. On souhaite, s’il est possible, d’avoir le meilleur résultat entre la moyenne générale qu’ils ont eue au cours de l’année et le résultat à cette épreuve-là », a conclu un parent d’élève concerné.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé