Aucune justification valide pour exiger les passeports Covid selon des législateurs britanniques

13 juin 2021 Mis à jour: 13 juin 2021
FONT BFONT SText size

Un groupe multipartite de législateurs britanniques a déclaré samedi qu’il n’était « absolument pas convaincu » que la certification Covid-19 devait être introduite pour un usage domestique, et a exhorté le gouvernement à abandonner ce projet.

Le gouvernement britannique a entamé en mars dernier une étude sur l’idée d’introduire « l’attestation de vaccination certifiée contre le Covid-19 » afin de décider s’il s’agit d’un outil approprié pour aider à rouvrir l’économie.

Mais dans son dernier rapport, la commission de l’administration publique et des affaires constitutionnelles (PACAC) de la Chambre des communes a déclaré que le gouvernement « n’a jusqu’à présent pas réussi à présenter les arguments scientifiques en faveur du système » et que sa prise de décision sur la question a été « largement arbitraire ».

William Wragg, un député conservateur qui préside le comité, a déclaré que « les passeports Covid ne sont pas la réponse » alors que le gouvernement les présente comme un moyen sûr de mettre fin aux restrictions causées par le virus du PCC (virus du Parti communiste chinois).

« Nous ne sommes absolument pas convaincus par les arguments en faveur de leur introduction. Bien qu’il s’agisse d’un outil présenté et construit avec l’intention d’être pour le bien universel, il a le potentiel de causer de grands dommages sociaux et économiques.

« Comme l’indiquent les statistiques sur l’utilisation des vaccins, tout système de certification Covid sera un facteur de discrimination en fonction de la race, de la religion et de l’âge », a-t-il déclaré.

Le rapport a souligné que de nombreux groupes sociaux « pourraient être exclus de la participation à certains pans de l’économie et de la société au fur et à mesure de sa réouverture dans le cadre d’un système de certification ».

M. Wragg a également remis en question la valeur du régime de certification prévu. Au vu du « succès » tant vanté par le gouvernement du déploiement des vaccins, a-t-il déclaré, le système « serait établi à grands frais pour des retours rapidement décroissants. »

« Franchement, le gouvernement doit abandonner toute idée d’introduire des passeports Covid. Ils sont inutiles et il n’y a aucune justification pour eux dans la science et aucune dans la logique », a-t-il déclaré.

Le rapport des députés a également exprimé des inquiétudes quant aux problèmes de confidentialité et de protection des données qui pourraient survenir si le système de certification était adopté.

« Des témoins de l’enquête ont déclaré à la commission que non seulement la base de données contiendrait des informations personnelles sensibles liées à des dossiers médicaux, mais qu’elle pourrait également être ouverte au piratage », indique le rapport.

Le rapport suggère également que le gouvernement a peut-être agi au mépris du Parlement lorsqu’il a accepté un certificat Covid-19 pour les voyages internationaux.

La semaine dernière, les ministres de la santé des pays du G7 ont convenu de la nécessité de travailler ensemble pour développer « la reconnaissance mutuelle des certificats de dépistage et de vaccination entre les pays ».

Mais la commission a déclaré que le lancement d’un certificat de statut Covid pour les voyages internationaux sans notifier ou consulter le Parlement « pourrait être interprété comme un outrage au Parlement et à cette commission ».

Le ministre du Cabinet, Michael Gove, qui dirige l’examen, a déclaré que les avantages d’un système de passeports vaccinaux étaient « finement équilibrés ».

Un porte-parole du gouvernement a déclaré que l’examen des preuves concernant la certification Covid-19 était toujours en cours.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé