Un astrologue écossais capture des scènes impressionnantes de l’espace avec son télescope depuis son jardin

Par SWNS
1 mai 2022 Mis à jour: 1 mai 2022
FONT BFONT SText size

En Écosse, un passionné de l’espace a pris d’incroyables photos du cosmos depuis son jardin.

Bryan Shaw, 28 ans, passe des heures à scruter le ciel nocturne pour produire des images étonnantes de nébuleuses et d’amas d’étoiles situés à plusieurs millions d’années-lumière.

Il a son propre télescope chez lui, à New Cumnock, une ville de l’est de l’Ayrshire, et se concentre sur ses sujets célestes lointains.

L’étudiant en production audiovisuelle a également capturé de magnifiques images de paysages avec des aurores boréales et des vues de la Voie lactée.

Parmi certaines de ses captures les plus réussies, citons celles de la nébuleuse d’Orion, située à environ 1 344 années-lumière de la Terre, et la nébuleuse de la Rosette, un amas d’étoiles ouvert avec des nuages cosmiques de gaz et de poussière ressemblant à des roses.

La nébuleuse de la Rosette, un amas d’étoiles ouvert avec des nuages ​​cosmiques de gaz et de poussière ressemblant à des roses. (SWNS)
La nébuleuse de la Trompe d’éléphant est une concentration de gaz et de poussières interstellaires dans la région de gaz ionisés beaucoup plus vaste IC 1396, située dans la constellation de Céphée à environ 2 400 années-lumière de la Terre. (SWNS)

En plus de l’observation des étoiles, Bryan Shaw jongle entre ses études à l’University of the West of Scotland (UWS) et un emploi à temps partiel.

« J’ai été fasciné par les étoiles dès mon plus jeune âge. Jusqu’à récemment, je n’avais jamais eu la capacité ou les compétences nécessaires pour y plonger moi‑même, ce qui a vraiment donné un nouvel élan à ma passion pour la photographie et les techniques plus avancées », explique‑t‑il.

« Avec mon équipement, je peux prendre des photos de n’importe où, il est entièrement portable et je dispose de filtres qui me permettent de prendre des photos en dépit de différents degrés de pollution lumineuse. Un grand nombre de ces images spécifiques ont été prises dans mon jardin. »

La galaxie d’Andromède, également connue sous le nom de Messier 31, M31 ou NGC 224, et à l’origine la nébuleuse d’Andromède, est une galaxie spirale barrée à environ 2,5 millions d’années-lumière de la Terre et la grande galaxie la plus proche de la Voie lactée. (SWNS)
La Tête de cheval (nébuleuse noire officiellement connue sous le nom de Barnard 33) et la nébuleuses de la Flamme sont situées à environ 1 375 années-lumière de nous et se trouvent toutes dans la constellation d’Orion. (SWNS)

Bryan Shaw ajoute : « Je capture les images grâce à mon télescope, qui a été amélioré pour inclure des équipements spéciaux tels que des caméras dédiées à l’astronomie, des focalisateurs, des aplanisseurs de champ et des tiroirs à filtres fixés à une grosse monture lourde informatisée pour aider au suivi précis et exact du ciel nocturne pour les images à longue exposition. »

« Vous devez prendre beaucoup d’images, parfois jusqu’à 600 par secondes, qui, si elles ne suivent pas le mouvement avec précision, ne sont que des lumières floues. »

Aurore boréale vue sur un paysage écossais. (SWNS)
La nébuleuse d’Orion est une nébuleuse diffuse située dans la Voie lactée, au sud de la ceinture d’Orion dans la constellation d’Orion. C’est une des nébuleuses les plus brillantes et elle est visible à l’œil nu dans le ciel nocturne. (SWNS)
Voie lactée vue sur un paysage écossais. (SWNS)

« À partir de là, j’empile toutes les images de cette cible avec des images de calibrage, qui sont également prises en même temps pour réparer tout vignettage ou défaut de lentille, afin de faire ressortir les détails impossibles à voir à l’œil nu. »

« Je donne enfin vie à la photo avec des retouches dans divers logiciels de montage pour faire ressortir les couleurs et les détails. »

« Les images et les compétences les plus récentes sont mises à profit pour mon projet final à l’université, qui est un projet d’astrophotographie dans une structure multiplateforme pour diverses plateformes sociales ou de photos. »

Lune gibbeuse. (SWNS)
Bryan Shaw examine son équipement d’observation des étoiles. (SWNS)
Les Pléiades, également connues sous le nom des Sept Sœurs, Messier 45 et d’autres noms, sont un astérisme et un amas d’étoiles ouvert contenant des étoiles chaudes de type B d’âge moyen au nord-ouest de la constellation du Taureau. (SWNS)
Galaxie tourbillon. (SWNS)
La nébuleuse de l’Amérique du Nord est une nébuleuse en émission dans la constellation du Cygne, près de Deneb. La forme de la nébuleuse ressemble à celle du continent nord-américain, avec un golfe du Mexique proéminent. (SWNS)
La galaxie d’Andromède vue sous un autre angle. (SWNS)
Le télescope de Bryan Shaw une fois monté dans l’arrière cour. (SWNS)

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé