Arrivée de 41 migrants afghans à Paris : ils affirment que leur voyage a été payé par la Suisse

8 décembre 2021 Mis à jour: 8 décembre 2021
FONT BFONT SText size

Une quarantaine de migrants, qui venaient d’Autriche en transitant par la Suisse, ont été interpellés ce mercredi 1er décembre 2021 en gare de Lyon à Paris. Ils ont déclaré aux forces de l’ordre que les autorités suisses leur avaient payé leur billet de train pour la France.

Un groupe de 41 migrants afghans en situation irrégulière qui arrivaient de Zurich en Suisse, est descendu d’un TGV en gare de Lyon ce mercredi 1er décembre, aux environs de 21 h 40, rapporte Le Parisien. Ils ont été interpellés par la police. Ils provenaient d’Autriche et avaient transité par la Suisse qui, selon leurs propos, leur avait payé leur billet de train pour la France.

« Les frais de billets de train ne sont pas couverts »

Samedi 4 décembre dernier, Le Parisien a interrogé le Secrétariat d’État aux Migrations (SEM), qui est en charge des étrangers et des réfugiés en Suisse. Le fonctionnaire a expliqué qu’il n’avait « pas connaissance d’un tel cas ». Il a ajouté : « Sachez que les autorités suisses combattent résolument le phénomène de migration secondaire. » Le lendemain, la SEM a précisé : « Nous avons demandé aux autorités françaises des informations précises sur ce cas et nous allons les examiner une fois que nous les aurons obtenues. »

De plus, l’Administration fédérale des douanes (AFD) a stipulé que les personnes qui entrent illégalement en Suisse depuis l’Autriche sont interpellées puis transférées « à la police du canton de Saint-Gall pour que la procédure de réadmission [vers l’Autriche] soit effectuée ». L’AFD a tenu à souligner que les « personnes majeures qui ne demandent pas l’asile » disposent ensuite de sept jours « pour quitter le pays de manière autonome », affirmant qu’en aucun cas, les frais de billets de train sont couverts.

18 mineurs parmi les migrants

Le ministère de l’Intérieur français a indiqué au Parisien ce samedi 4 décembre qu’il était « en train de procéder à des vérifications d’usage auprès des autorités suisses ». Le journal souligne que des migrants afghans avaient déjà utilisé ce couloir de transit Autriche-Suisse-France, en août et en septembre. Par ailleurs, les contrôles de police ont été renforcés au niveau des gares depuis cette arrivée massive de migrants.

Dans ce groupe de migrants il y avait 18 mineurs. Ils ont été emmenés en centre d’hébergement. Quant aux 23 autres, ils ont été placés en retenue administrative, et parmi eux, 16 ont reçu une convocation pour engager une procédure de demande d’asile. Cinq migrants avaient en outre déjà formulé une demande d’asile en Autriche, ils doivent de ce fait être transférés dans ce pays-là.

L’agence suisse Keystone-ATS a révélé que, d’après une note de l’Administration fédérale des douanes (AFD), les arrestations d’étrangers séjournant illégalement en Suisse ont quasiment doublé en une année.

 


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé