Argentine : une étudiante française meurt renversée par un chauffeur de taxi qui faisait un AVC

11 mai 2022 Mis à jour: 11 mai 2022
FONT BFONT SText size

Elle était âgée de 25 ans. Une étudiante française est décédée dimanche 9 mai à Buenos Aires de ses blessures. La jeune femme avait été renversée samedi à Buenos Aires par un taxi dont le conducteur faisait un AVC et un infarctus.

L’étudiante, qui souffrait d’un grave traumatisme crânien, est morte sur la table d’opération, a déclaré le directeur de l’hôpital Fernandez, Ignacio Previgliano.

Deux autres Françaises ont été blessées dans cet accident et étaient toujours hospitalisées dimanche, dont l’une en soins intensifs pour une fracture du bassin.

La jeune femme décédée, Lwana Bichet, se trouvait dans la capitale argentine depuis trois mois, comme les deux autres Françaises, dans le cadre d’un échange universitaire de l’Université privée de San Andrés, selon les autorités locales.

Le chauffeur de taxi hospitalisé

Après avoir renversé les Françaises qui traversaient une avenue, et deux autres personnes – indemnes -, le taxi, hors de contrôle, a heurté deux voitures.

À l’arrivée des secours, le chauffeur du taxi « avait perdu connaissance », a déclaré Alberto Crescenti le directeur des urgences médicales de Buenos Aires (SAME). « Nous ne savons pas s’il a d’abord eu une crise cardiaque puis un accident vasculaire cérébral (AVC) ou si l’AVC est survenu avant, c’est une combinaison de pathologies », a-t-il dit.

Le chauffeur de taxi est hospitalisé « sous assistance respiratoire mécanique avec un pronostic réservé », a-t-il ajouté.

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé