Argentine: deux alpinistes français en difficulté secourus dans les Andes

28 décembre 2021 Mis à jour: 28 décembre 2021
FONT BFONT SText size

Deux alpinistes français, qu’une équipe de secouristes argentins recherchait depuis dimanche dans le secteur du volcan andin Ojos del Salado, qui culmine à 6.891 m d’altitude, ont été retrouvés sains et saufs, ont annoncé les autorités locales mardi.

Les montagnards, qui avaient entrepris l’ascension de ce sommet prisé, considéré comme le plus haut volcan du monde, à partir de la ville de Fiambala (1.357 km au nord-ouest de Buenos Aires), avaient envoyé un signal satellitaire de détresse ce week-end dans des conditions météo difficiles. Une équipe de secouristes de haute montagne s’était mise en marche dimanche après-midi.

Découverts lundi à environ 5.600 m d’altitude

Les deux Français ont été découverts lundi à environ 5.600 m d’altitude, soit un peu plus haut que le campement temporaire que l’équipe de secouristes avait dû installer pour la nuit de dimanche, avant la reprise des recherches aux premières heures lundi.

Les deux alpinistes présentent « des problèmes de santé (déshydratation) logiques étant donné le contexte difficile auquel ils ont dû faire face, mais sans risques majeurs pour leur intégrité », a indiqué le ministère de la Sécurité de la Province de Catamarca sur son compte Facebook.

Ils ont été transférés à un camp de base intermédiaire à Cortaderas (environ 3.300 m d’altitude) et devaient arriver dans la nuit à Fiambala (1.500 m) où « ils recevront toute l’attention nécessaire », selon le ministère provincial et la Défense civile.

« Conditions climatiques difficiles »

Les recherches s’étaient engagées dimanche sur fond « de conditions climatiques difficiles, avec des fortes pluies et chutes de grêle en haute montagne », selon la police de la province de Catamarca (nord-ouest).

Les secouristes avaient établi que le groupe de Français était constitué initialement de trois hommes, dont un avait fait demi-tour pour des problèmes d’acclimatation à l’altitude, tandis que les deux autres poursuivaient l’ascension. L’alpiniste redescendu se trouvait « en bonne santé », selon la police provinciale.

Selon des médias locaux, les alpinistes français étaient arrivés la semaine dernière à Fiambala.

Ils devaient entreprendre l’ascension du pic enneigé du Ojos de Salado, à la frontière du Chili et de l’Argentine, par la voie dite de la Quebrada de Quemadito, à 3.400 m d’altitude au départ, qui requiert au moins dix jours de randonnée.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé