Ardennes : il traîne deux chiens derrière sa voiture en roulant, il ignorait qu’ils y étaient accrochés

25 août 2021 Mis à jour: 25 août 2021
FONT BFONT SText size

Ce samedi 21 août un homme de 67 ans a été filmé en train de traîner derrière son véhicule deux chiens, causant la mort de l’un des deux. Les faits se sont déroulés à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. L’homme n’aurait visiblement pas vu que les chiens étaient accrochés à sa voiture. Une association porte plainte.

Samedi dernier vers 17 heures, dans la commune de Charleville-Mézières, un homme a été filmé alors qu’il conduisait son véhicule avec, à l’arrière de celui-ci, deux chiens accrochés, un fox terrier et un chien de chasse, rapporte France 3 Grand-Est.

« Ce n’est pas lui qui l’a fait »

Alertée, la police est rapidement intervenue, trouvant à son arrivée sur place une quinzaine de personnes autour de la voiture de l’homme, âgé de 67 ans. Le conducteur n’aurait soi-disant pas vu que les deux chiens étaient attachés à l’arrière de son véhicule. La police a en effet déclaré à France 3 que l’automobiliste « ne savait pas que ses chiens étaient accrochés ». Elle a précisé : « Ce n’est pas lui qui l’a fait », soulignant qu’il en était « extrêmement peiné ».

La vidéo réalisée a fait le tour des réseaux sociaux et a suscité de nombreux commentaires. Des associations de défense des animaux se sont également manifestées, et le commissariat a reçu une quinzaine d’appels. « On nous dit qu’il n’avait pas fait attention, je n’y crois pas, comment ne pas s’en rendre compte ? Je vais porter plainte lundi pour maltraitance », avait déclaré à France 3 Sabrina, membre de l’association Lisa, en fin de semaine dernière.

Le propriétaire des chiens placé en garde à vue

Le procureur de la République a demandé que l’auteur des faits soit placé en garde à vue et que les chiens soient confiés à une association. Si la police a laissé repartir le propriétaire des animaux le jour même, celui-ci a été placé en garde à vue dès le lendemain après-midi, en l’occurrence le dimanche 22 août. Quant aux pauvres bêtes, elles ont été emmenées par l’association APA de Paris.

La voisine du propriétaire des deux chiens a expliqué : « Je les ai aidés à les mettre dans les cages de transport pour être vus par un vétérinaire. L’un des deux chiens, âgé de 13 ans, est fracturé de partout. Elle se met debout et retombe aussitôt. » La police a annoncé que l’un des deux chiens était mort des suites de ses blessures, a rapporté CNews.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé