Ardèche : trois chèvres secourues par les pompiers, elles s’étaient enfuies de leur enclos

6 novembre 2021 Mis à jour: 7 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Ce mercredi 3 novembre, les pompiers ont secouru trois chèvres qui étaient coincées depuis cinq jours sur une barre rocheuse à Saint-Jean-Roure (Ardèche).

Trois chèvres, qui étaient sorties de leur enclos et s’étaient retrouvées bloquées sur une barre rocheuse, ont été sauvées par les pompiers ce mercredi 3 novembre à Saint-Jean-Roure, près du Cheylard.

Ce sont des spécialistes du Groupe d’intervention en milieu périlleux (GRIMP) qui sont intervenus pour secourir les chèvres, rapporte France Bleu. Celles-ci se trouvaient non loin du château de Rochebonne. Elles s’étaient enfuies de leur enclos cinq jours auparavant et leur propriétaire avait donné l’alerte.

Stressées et affamées…

Grâce à des baudriers et des cordes, les spécialistes du GRIMP ont pu tirer les pauvres bêtes de ce mauvais pas. Mais il va sans dire qu’après quatre jours sans manger, elles étaient terriblement affamées.

Au total, l’opération périlleuse a duré trois heures et demi, ainsi que le précise à France Bleu l’adjudant-chef Hervé Rémy. « En plus d’intervenir sur des cordes, les animaux étaient stressés, il ne se laissaient pas faire donc il a fallu les capturer dans un premier temps et confectionner un baudrier de fortune pour pouvoir les extraire du milieu où ils étaient coincés », a-t-il indiqué. Par chance, aucune des chèvres n’était blessée et leur état de santé était malgré tout excellent.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées:
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé