Après avoir explosé 4 records féminins en haltérophilie, une athlète transgenre est destituée de ses titres

Mary Gregory, une athlète haltérophile né homme qui est en transition pour devenir une femme, a participé à la compétition 100% Raw Weightlifting Federation à Zion Crossroads en Virginie, le 27 avril et a battu plusieurs records. Mais quatre jours plus tard, la RAW Powerlifting Federation, la même organisation qu’elle a remerciée après sa victoire, a privé Gregory de ses titres.

Dans une déclaration aux médias le 1er mai, le président de la fédération, Paul Bossi, a déclaré : « Il a été révélé que cette athlète était en fait un homme en passe de devenir une transgenre. Nos règles et la base de la séparation des sexes pour la compétition sont basées sur la classification physiologique plutôt que sur l’identification. Sur la base de toutes les informations présentées au conseil d’administration pour ce cas particulier, la conclusion est que la classification physiologique correcte est masculine. »

Gregory a dit à Outsports qu’elle avait informé l’organisation qu’elle était une transgenre en transition pour devenir une femme et qu’elle avait été reçue chaleureusement. « Il semblait me soutenir, le reste du personnel aussi », a dit Gregory à propos de l’officiel du tournoi.

« Ils ont commencé à m’encourager, tout le monde semblait vraiment heureux quand j’ai battu les records » dit-elle. « Les gens du public venaient me taper dans le dos, me féliciter et me serrer la main. »

Gregory a régné sur le tournoi et a battu le record du monde de squat de la fédération, le record du monde sur banc ouvert, le record du monde de deadlift et le record du monde de maître de la fédération. Mais ce titre, « record du monde », est une fausse appellation, dit-elle, parce qu’il ne compte que pour cette fédération particulière. Pourtant, elle en était très fière.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mary Gregory (@75marylifts) le

Cependant, les dirigeants de la USA Powerlifting Federation, une autre fédération plus largement acceptée, se sont réunis dans l’Illinois le jeudi 7 mai pour discuter de leurs politiques transgenres et ont voté par 46 voix contre 4 (une abstention) pour maintenir leur politique de participation transgenre qui exclut des compétitions les athlètes en transition contre des athlètes qui correspondent à leur « identité sexuelle ».

Le conseil a clarifié le jugement en disant : « Les hommes ont naturellement une structure osseuse plus grande, une densité osseuse plus élevée, un tissu conjonctif plus solide et une densité musculaire plus élevée que celle des femmes », rapporte le Dailymail. Et de poursuivre : « Ces caractéristiques, même avec des niveaux réduits de testostérone, ne disparaissent pas. Bien que le transgenre puisse être plus faible et moins musclé qu’auparavant, les avantages biologiques dont les hommes bénéficient à la naissance restent supérieur par rapport à ceux d’une femme.« 

« Nous félicitons la USA Powerlifting pour sa décision de préserver le sport féminin », a déclaré Beth Stelzer, une haltérophile elle-même et fondatrice de l’organisation Save Women’s Sports. Elle a ajouté : « Des femmes et des hommes forts se sont battus pour défendre la vérité. Il n’est pas juste de forcer les femmes à rivaliser avec les hommes. L’USAPL a prouvé qu’elle honore et valorise les femmes dans ce sport. Nous ne l’oublierons pas. J’encourage les femmes et les hommes qui soutiennent cette décision à en informer les dirigeants. »

L’auteur et journaliste Neil Munro a déclaré sur Twitter : « Une autre association d’haltérophilie préserve la distinction entre les compétitions féminines et masculines, rejetant ainsi les revendications des transgenres. C’est une victoire utile contre la campagne des progressistes pour priver les femmes du droit à leurs propres groupes civiques. »

Au niveau national, la plupart des démocrates américains approuvent la loi sur l’égalité, qui obligerait les clubs sportifs à traiter les gens selon leur « identité de genre ». Le représentant Joe Kennedy, chef du comité électorale des transgenres, a déclaré à Breitbart News que les compétitions sportives devraient être destinées aux êtres humains, et non aux hommes ou aux femmes, ouvrant ainsi la voie non pas à l’égalité des sexes mais à l’inégalité des chances dans les compétitions sportives.

 

 
 
 
 

Actes antichrétiens : une église emblématique de Toulouse cible d’un acte de vandalisme

Actes antichrétiens : une église emblématique de Toulouse cible d’un acte de vandalisme
Située dans le quartier des Carmes, dans le centre historique de Toulouse, l’église Notre-Dame de la Dalbade a ...
LIRE LA SUITE
 

Gilets jaunes : le patrimoine (175 000 euros) d’un manifestant saisi pour payer les dégradations dont il est soupçonné

Gilets jaunes : le patrimoine (175 000 euros) d’un manifestant saisi pour payer les dégradations dont il est soupçonné
Mis en examen pour la destruction d’une station-service et de radars automatiques, un homme propriétaire de trois appartements ...
LIRE LA SUITE
 

Du « chien grillé vivant » : la maltraitance animale en Chine atteint de nouveaux sommets

Du « chien grillé vivant » : la maltraitance animale en Chine atteint de nouveaux sommets
Avertissement : Cet article contient des images pouvant heurter la sensibilité du lecteur. Un restaurant de la province ...
LIRE LA SUITE
 

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur
Le rapport sur l'emploi pour le mois d'avril démontre que l'économie américaine se porte très bien - en ...
LIRE LA SUITE