Pour son anniversaire de 15 ans, une adolescente danse une valse devant la tombe de son frère assassiné par un policier

29 octobre 2019 Mis à jour: 29 octobre 2019
FONT BFONT SText size

Une jeune fille a fêté son 15e anniversaire devant la tombe de son frère assassiné en 2016 par un policier à Dallas, aux États-Unis.

Ana Cartagena a eu ses 15 ans – une fête très importante qui est célébrée de manière traditionnelle dans le monde latino-hispanique – mais elle n’a pas pu danser avec son cavalier préféré, son grand frère. José Cruz n’avait que 16 ans lorsqu’il a été sauvagement assassiné en 2016 par un policier. L’adolescent fréquentait l’école et travaillait comme accompagnateur de bal. Il rêvait lui aussi de danser avec sa sœur.

Pendant la célébration douce-amère, Ana portait une robe rose et une couronne sur la tête. Elle était accompagnée de sa mère, de son père, de ses grands-parents, de ses frères et sœurs, mais aussi d’amis de son frère décédé, selon Hoy Dallas.

Ana a dû faire face à la mort de son frère, tout comme les autres membres de la famille, et bien que cela leur ait pris beaucoup de temps, ils ont réussi à se remettre de cette perte. « Nous sommes allés voir un psychologue et là, nous avons pleuré tout ce que nous avions à pleurer », a-t-elle dit.

José Cruz a été criblé de balles par un policier du nom de Ken Johnson qui n’était pas en service. Le policier a surpris l’adolescent et son ami supposément en train de tenter de voler les sièges de son véhicule.

Le policier les a poursuivis dans sa voiture et leur est rentré dedans par derrière, ce qui leur a fait perdre le contrôle du véhicule appartenant à José. Ken Johnson s’est approché de la voiture et a tiré 16 coups de feu sur le jeune homme, puis s’est dirigé vers l’autre siège et a tiré une balle qui a blessé l’autre passager du véhicule. Bien qu’il ait voulu continuer à tirer, il avait épuisé les munitions de son arme à feu, rapportent des témoins au journal télévisé Primer Impacto.

La famille et la communauté latino-américaine locale ont demandé que justice soit faite pour que Ken Johnson soit jugé et condamné pour la mort violente de José. Le 9 janvier 2018, un jury du comté de Dallas a condamné Ken Johnson à 10 ans de prison pour le meurtre de José Cruz. Toutefois, cette décision n’a pas satisfait la famille de la victime.

« J’aime tous mes petits-enfants, mais il était mon chouchou. Vous me l’avez tué », a stipulé Norma Ochoa, la grand-mère du garçon, à Ken Johnson peu après avoir appris la sentence.

Regarde Ana danser sur la tombe de son frère :

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé