Angers : un migrant guinéen fait de fausses déclarations et perçoit 17 600 euros de prestations sociales

10 octobre 2020 Mis à jour: 4 avril 2021
FONT BFONT SText size

Après avoir vu sa demande d’asile politique être rejetée une première fois, un migrant guinéen n’a pas hésité à se mutiler et à s’inventer une nouvelle identité pour obtenir gain de cause et percevoir des prestations sociales indues.  

C’est une histoire rocambolesque que relatent nos confrères de Ouest-France. Débouté de la demande d’asile politique qu’il avait adressée à la préfecture du Maine-et-Loire, un migrant guinéen d’une trentaine d’années domicilié à Angers a décidé de renouveler sa démarche auprès de la préfecture de Loire-Atlantique.

Soucieux d’obtenir gain de cause, il n’a cette fois-ci pas hésité à se brûler le bout des doigts afin de rendre ses empreintes digitales méconnaissables et à falsifier son identité. Une ruse qui sera finalement couronnée de succès puisqu’il se verra octroyer l’asile politique espéré.

Une fois le précieux sésame obtenu, le ressortissant guinéen remplit une demande d’aides sociales auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF). Invoquant un arriéré factice, il parvient à recevoir 17 600 euros d’aides sociales portant sur une période allant de 2018 jusqu’à aujourd’hui.

Démasqué par la préfecture de Loire-Atlantique, le migrant guinéen sera finalement appréhendé et placé en garde à vue pour fraude aux prestations sociales par les forces de l’ordre.

Il devra répondre de ses actes devant la justice le 17 janvier 2021.

FOCUS SUR LA CHINE – Arrestation de la mère de la virologue Yan Limeng en Chine

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé