«Un amour profond»: un grand-père dévoué tatoue sur son bras la cicatrice de l’opération à cœur ouvert de son petit-fils

9 novembre 2022 Mis à jour: 9 novembre 2022
FONT BFONT SText size

Fier de son courageux petit-fils, un grand-père fait honneur au petit garçon et à son opération à cœur ouvert en tatouant la cicatrice chirurgicale sur son bras. Le tatouage et le lien précieux qu’ils partagent sont devenus viraux.

Rebekah Van Scoy et son mari, Taylor, ont trois enfants: Sawyer 5 ans, Adalyn 3 ans, et Hudson 1 an. Sawyer est né avec une malformation cardiaque congénitale, la tétralogie de Fallot. Ses parents ne l’ont appris que le lendemain de la naissance de Sawyer, lorsque les médecins leur ont dit que leur bébé avait un souffle cardiaque et l’ont envoyé d’urgence à l’unité de soins intensifs néonatals où il a été suivi pendant quelques jours.

Sawyer avec son grand-père quand il s’est fait tatouer. (Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

« Il a subi sa première intervention à l’âge de 5 semaines, une valvoplastie qui a ouvert ses artères pour qu’il reçoive plus d’oxygène », a expliqué Rebekah à Epoch Times.

Cette procédure a permis à Sawyer de gagner huit mois avant qu’il ne doive subir une opération à cœur ouvert en décembre 2017 pour réparer un trou dans son cœur. Leur famille s’est appuyée sur leur foi pour trouver la force, mais Sawyer était fort.

« Il est resté à l’hôpital pendant environ une semaine après l’opération », a expliqué Rebekah. « Il a récupéré rapidement, les médecins étaient très impressionnés ! »

Sawyer avec ses parents (Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

Après l’opération, Rebekah a été surprise d’apprendre que son père voulait se faire tatouer une réplique exacte de la cicatrice de l’opération de Sawyer pour faire honneur au petit garçon et à son courage.

« Ironiquement, mon père s’était toujours opposé aux tatouages », raconte Rebekah. « Mais il y pensait depuis longtemps et il était très fier de son petit-fils pour ce qu’il avait traversé. Il aimait l’idée de le soutenir et d’avoir un sujet de conversation pour tous ceux qui verraient son tatouage. »

« Il aime partager le miracle qu’est son petit-fils, et dire aux gens comment Dieu a œuvré dans nos vies. »

(Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

La boutique de tatouage a également fait une exception et a laissé le petit Sawyer entrer pour voir son grand-père passer sous l’aiguille. Depuis, sa famille a parlé du tatouage pour aider Sawyer à en comprendre la signification.

Rebekah a confié : « Bien qu’il ne le comprenne pas encore complètement, on voit que mon fils ressent un véritable amour et un soutien de la part de mon père avec son tatouage, et c’est adorable quand il soulève sa chemise et qu’ils comparent sa cicatrice réelle avec le tatouage de sa cicatrice ! »

La maman de trois enfants décrit son père comme « le grand-parent le plus impliqué et le plus actif » qu’elle connaît.

Le grand-père fait des pieds et des mains pour passer chez ses petits-enfants, juste pour un câlin. Il partage son amour et ses rires à chaque occasion et accueille les enfants pour des nuits de « camping » chez lui.

« Mon père est toujours en train de créer des moments amusants avec des choses simples. Il leur enseigne et les encourage », a-t-elle dit.

Sawyer avec son grand-père (Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

Rebekah partage depuis longtemps des séquences de vidéos de son père et des moments spéciaux de ses enfants sur Instagram et a gagné un public qui aime leur lien.

Ainsi, lorsqu’elle a affiché l’histoire du tatouage, elle n’a pas été trop surprise qu’elle devienne virale, puisqu’il s’agissait d’« un moment intime et réel qui montre l’amour le plus profond ».

Rebekah Van Scoy, son mari Taylor, et leurs trois enfants (Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

Cependant, Sawyer n’est pas le seul enfant de la famille à avoir eu besoin d’une opération du cœur ; bébé Hudson a également dû subir la même opération.

Le père de Rebekah est « en train de planifier » le tatouage de la cicatrice de l’opération à cœur ouvert d’Hudson, a écrit Rebekah sur Instagram. Touchée par le geste de son père, Rebekah a travaillé à la conception d’un tatouage en l’honneur de ses trois enfants et de ses deux « guerriers du cœur », qui ne sont pas seulement vivants, mais s’épanouissent.

(Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

Elle a dit à Epoch Times : « Recevoir un diagnostic, quel qu’il soit, est terrifiant, et si vous êtes comme moi, il est facile d’errer vers les pires scénarios. Mais j’ai vu Dieu accomplir plusieurs miracles au sein de ma famille, et avec tant d’autres […] Ils ont un long chemin de santé devant eux, mais nous croyons que Dieu est toujours avec nous et prend soin de nous, même si son plan n’est pas le même que le nôtre. »

« Nous nous tournons vers Dieu pour trouver la paix et la force, et il est toujours là. Ne vous découragez pas et appuyez-vous sur Lui en toutes circonstances », a-t-elle dit.

Regardez la vidéo

(Avec l’aimable autorisation de Rebekah Van Scoy)

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé