Aisne : l’enlèvement d’une fillette de 3 ans évité de justesse grâce à l’intervention d’un étudiant

31 mars 2022 Mis à jour: 31 mars 2022
FONT BFONT SText size

Un drame a été évité de justesse jeudi 24 mars à Saint‑Quentin (Aisne) grâce à l’intervention d’un étudiant de 20 ans. Une fillette de trois ans a failli être enlevée.

Martin Lesieur est un étudiant de 20 ans qui se consacre à une carrière militaire et pratique le self‑défense, rapporte L’Aisne nouvelle. Jeudi 24 mars, il se rendait en cours à l’IUT de Saint‑Quentin (Aisne) lorsqu’il est intervenu tout naturellement pour maîtriser un individu qui essayait d’enlever une fillette de 3 ans.

« Je venais de sortir de chez moi pour conduire ma fille à l’école. Tout est alors allé très vite », raconte la maman de la fillette que l’individu essayait de kidnapper en ouvrant la portière arrière du véhicule. « J’ai tout de suite essayé de le sortir de la voiture, mais je n’avais plus de force. J’ai alors appelé à l’aide. »

L’agresseur est mal tombé puisque Martin Lesieur passait par là à ce moment‑là. « Quand la mère a crié ‘Au secours’, qu’elle a dit que c’était un inconnu, j’y suis allé », se souvient‑il.

Le suspect maîtrisé

L’étudiant a plaqué le suspect au sol et l’a maîtrisé jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre. L’enquête a permis d’établir que l’homme en question a aussi commis une agression sexuelle sur une joggeuse quelques minutes seulement avant les faits. Il a donc été placé dans un établissement psychiatrique.

« Un grand merci au jeune homme qui est intervenu pour son geste citoyen qui a sans doute permis d’éviter un drame », écrit la Police nationale de l’Aisne sur sa page Facebook.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé