Aisne : le maire d’Aubenton ne veut pas faire la promotion de la vaccination des 12-17 ans

10 septembre 2021 Mis à jour: 10 septembre 2021
FONT BFONT SText size

Si la préfecture met en avant la politique vaccinale des 12-17 ans et espère ainsi diminuer le risque de circulation du Covid, le maire d’Aubenton (Aisne), lui, ne compte pas en faire la promotion. Il est dans l’incompréhension vis-à-vis de la vaccination des jeunes, qui en général, ne développent pas de formes graves du virus.

« Les jeunes ne courent absolument aucun risque »

Bernard Gréhant, maire de la commune d’Aubenton dans l’Aisne, ne compte plus relayer les documents de la préfecture encourageant les jeunes à se faire vacciner en milieu scolaire. Il estime en effet que « les jeunes ne courent absolument aucun risque », dans la mesure où, bien entendu, « ils ne rentrent pas dans un certain nombre de cas bien spécifiques », ainsi que le rapporte France 3 Hauts-de-France. Une femme du village en est bien consciente également : « C’est vrai que je n’en vois pas bien l’intérêt puisqu’ils ne font pas de forme grave du Covid », renchérit-elle.

Il explique par ailleurs ne pas comprendre « l’insistance des pouvoirs publics sur la vaccination à très large échelle, sachant qu’il s’agit d’un vaccin expérimental ». Étant lui-même vacciné, il a bien spécifié ne pas être un anti-vaccin.

« Qu’on le fasse dans l’urgence pour toutes les personnes à risque, c’est tout à fait normal, mais pour les personnes qui sont en pleine santé, je ne vois pas l’intérêt », martèle encore l’édile. « Pour des adolescents qui sont encore en pleine croissance, il faut être prudent et je ne comprends pas que le principe de précaution, qu’on applique à toutes les sauces, là, ne s’applique pas », conclut-il auprès de France 3.

Dans le département de l’Aisne, plus de 60 % des 12-17 ans ont déjà reçu une première injection de vaccin.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé