Aisne : deux personnes condamnées pour avoir laissé mourir de faim un chien

29 mai 2020 Mis à jour: 29 mai 2020
FONT BFONT SText size

Mardi 26 mai, deux personnes ont été condamnées à deux mois de prison avec sursis pour avoir laissé mourir de faim et de soif un american staffordshire terrier, retrouvé mort dans une cave à Saint-Quentin (Aisne).

Mort de dénutrition dans la cave d’un logement du centre-ville à Saint-Quentin, l’animal, appelé Eristoff, avait été placé à la cave car il se montrait violent avec le chien d’un autres habitants, relate l’Aisne nouvelle.

Mais ce n’est pas tout, une enquête a également révélé qu’avant de partir, le maître battait régulièrement son chien et le nourrissait exclusivement de restes de kebab.

Au commencement de l’enquête, 4 individus ont été interpellés. Mais seuls 2 d’entre eux ont été jugés mardi au tribunal de Saint-Quentin et ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis pour sévices graves et acte de cruauté envers un animal domestique.

Cependant, concernant les deux autres, dont le maître, ils ont été relaxés par le tribunal.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé